Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Toulouse : le médecin inventait des consultations pour se faire rembourser par la sécu

-
Par , France Bleu Occitanie

420 000 € c'est le montant estimé pour trois ans d'escroquerie aux remboursements auprès de la CPAM de Haute-Garonne. Un médecin toulousain est en garde à vue depuis mardi. Sa maison a été saisie. Voici comment il s'y prenait...

L'escroquerie aurait duré trois ans
L'escroquerie aurait duré trois ans © Maxppp - /NCY

Toulouse, France

Des consultations d'une minute à peine!

L'enquête a duré plusieurs mois et les faits reprochés s'étaleraient entre 2013 et 2016. Ce médecin généraliste déclarait une moyenne de 60 consultations par jour et parfois jusqu'à 115. Ce qui veut dire qu'il aurait consacré de 1 à 5 minutes à la moitié de ses patients! Alors que le temps passé dans le cabinet d'un généraliste est de 16 minutes en moyenne.

Selon la Dépêche du Midi, les enquêteurs de la Sûreté départementale et les agents de la CPAM sont parvenus à la conclusion que le praticien inventait des visites en utilisant les dossiers des patients bénéficiaires de la Couverture Maladie Universelle (CMU). Des patients qui n'étaient au courant de rien selon l'AFP qui révèle qu'une dizaine d'entre eux ont tout de même été interrogés. Tout comme la secrétaire du médecin mise hors de cause.

Escroquerie, faux et usage de faux

Le médecin a été interpellé mardi, il devrait être présenté au parquet de Toulouse ce jeudi. Il aurait ainsi détourné 420 000€ de remboursement auprès de la caisse primaire d'assurance maladie de la Haute-Garonne. L'enquête préliminaire qui le vise porte sur des faits d'escroquerie, faux et usage de faux. Sa maison aurait déjà été saisie au titre "des avoirs criminels".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu