Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une enquête ouverte à Toulouse après la mort d'une sexagénaire qui avait été vaccinée à l'AstraZeneca

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Une enquête est ouverte par le parquet de Toulouse pour rechercher les causes de la mort d'une femme de 62 ans. Elle avait été vaccinée début mai avec AstraZeneca.

Une femme de 62 ans qui avait eu une dose d'Astrazeneca à Toulouse est décédée fin mai. Le parquet de Toulouse enquête.
Une femme de 62 ans qui avait eu une dose d'Astrazeneca à Toulouse est décédée fin mai. Le parquet de Toulouse enquête. © Radio France - Mathieu Message

Une femme est-elle morte à cause du vaccin AstraZeneca ? Le parquet de Toulouse confirme ce vendredi à France Bleu Occitanie qu'une enquête est ouverte suite au décès d'une femme née en 1959 (62 ans). Il s'agit de rechercher les causes de sa mort, alors qu'elle avait été vaccinée avec Astrazeneca début mai. 

Des thromboses

Selon nos confrères de La Dépêche du Midi, cette sexagénaire, originaire de Vendée, a été victime d'un arrêt cardiaque le 23 mai dernier, alors qu'elle était à Revel. Elle est décédée à l'hôpital de Rangueil, à Toulouse. "L'autopsie révèle des thromboses", assure le parquet, qui précise que des investigations supplémentaires sont en cours. 

Déjà en mars, une femme de 38 ans était décédée, à Toulouse, 14 jours après une injection d'AstraZeneca. Sa famille a porté plainte. Ce vaccin avait été suspendu en France le 15 mars, avant d'être à nouveau autorisé. L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) considère en effet que la balance bénéfices/risques est favorable, mais il reste réservé aux plus de 55 ans. Selon le dernier rapport de l'ANSM qui date du 21 mai, près de 4,3 millions de personnes ont déjà reçu une dose d'AstraZeneca, et 42 cas de thromboses dont 11 décès ont été signalés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess