Faits divers – Justice

Toulouse : les avocats de la famille de Rémi Fraisse déposent deux plaintes contre les gendarmes et le préfet du Tarn

Par Jean-Marc Perez, France Bleu Toulouse et France Bleu mercredi 18 janvier 2017 à 14:58

le rassemblement à Plaisance du Touch lors du 1er anniversaire de la mort de Rémi Fraisse
le rassemblement à Plaisance du Touch lors du 1er anniversaire de la mort de Rémi Fraisse © Radio France - Lola Fourmy

Alors qu'après deux ans d'enquête, les deux juges d'instruction toulousains en charge du dossier viennent de clore leur instruction, les avocats de la famille de Rémi Fraisse ont déposés deux plaintes ce mercredi à Paris contre les gendarmes présents à Sivens et le préfet du Tarn.

Pour la famille de Rémi Fraisse, c'est une manière d’éviter que ces deux années d instruction qui n'ont débouché sur aucune mise en examen n’ aboutissent à un non-lieu pur et simple. La semaine dernière, les deux juges toulousains en charge de l’instruction ont transmis leur dossier au Parquet qui a trois mois pour rendre son réquisitoire définitif dans le dossier de la mort du jeune militant écologiste toulousain tué par un tir de grenade en octobre 2014 sur le site de Sivens (Tarn).

Deux plaintes disctinctes

A Plaisance du Touch, Jean-Pierre Fraisse le père de Rémi estime que le risque de non-lieu est important et qu'il faut donc relancer l’enquête. L'avocat parisien de la famille a donc déposé deux plaintes distinctes.

La première pour homicide involontaire vise le préfet du Tarn de l'époque et son directeur de cabinet accusé de ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour faire retomber une tension extrême sur le site de Sivens alors qu’ils avaient été avertis de risques de dérapages. La deuxième pour faux témoignages vise les gendarmes présents cette nuit là sur le site qui auraient produit des versions différentes des faits au cours de l’enquête.

Cité par l'AFP, l’avocat du gendarme qui a lancé la grenade estime que ce qui s'est passé est "un abominable accident mais un accident". Dans l'édition du quotidien Le Monde daté du 19 janvier Jean-Pierre Fraisse dit lui "espérer encore que la justice en France est capable de faire éclater la vérité".

Jean-Pierre Fraisse - Radio France
Jean-Pierre Fraisse © Radio France - Lola Fourmy