Faits divers – Justice

A Toulouse, les étudiants de l'ENAC suivent de près l'enquête du crash de l'airbus de la Germanwings

Par Jean-Marc Perez, France Bleu Toulouse jeudi 26 mars 2015 à 8:13

FBToulouse  l ENAC
FBToulouse l ENAC © Radio France - julien laignez

Alors que les enquêteurs du BEA, le Bureau Enquête Analyse, sont à pied d'oeuvre dans les Alpes-de-Haute-Provence, là où s'est écrasé l'Airbus A320 de la Germanwings, les étudiant de l'ENAC, l'Ecole nationale de l'aviation civile de Toulouse, suivent heure par heure les avancées de l'enquête.

On attend dans les prochaines heures des informations sur les avancées de l'enquête sur la catastrophe aérienne de l'airbus A320 de la Germanwings. Les premières données de la première boîte noire ont été décryptées par les enquêteurs du BEA, le Bureau Enquête Analyse. Selon certaines informations, les enregistrements de conversations indiqueraient qu'un seul des deux pilotes se trouvait dans le cockpit de l'appareil.

C'est à l'ENAC, l'Ecole Nationale de l'Aviation Civile, à Toulouse, que sont formés les futurs pilotes de ligne et ingénieurs en sécurité aérienne. Si la direction de l'école reste très discrète et ne souhaite pas communiquer sur la formation des élèves en matière de sécurité, depuis qu'on a appris le crash du vol Barcelone Düsseldorf mardi, les étudiants du campus eux suivent l'enquête heure par heure. Eux aussi tentent de comprendre ce qui a pu se passer. Le reportage de Julien Laignez.

FBToulouse le campus de l ENAC suit l enquete sur le crash de l A320

A LIRE AUSSI

L'un des pilotes n'était pas dans le cockpit, selon le New York Times
► NOTRE DOSSIER : Crash de l'Airbus A320 de Germanwings

Partager sur :