Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Toulouse : "Les gilets jaunes doivent devenir responsables" pour Jean-Luc Moudenc

dimanche 2 décembre 2018 à 13:59 Par Simon Cardona, France Bleu Occitanie et France Bleu

Pour empêcher que des incidents comme ceux connus dans le centre-ville de Toulouse samedi 1er décembre se renouvellent, il faut que les forces publiques soient plus nombreuses, mais aussi que les gilets jaunes se responsabilisent d'après le maire de Toulouse.

Jean-Luc Moudenc dans les studios de France Bleu Occitanie
Jean-Luc Moudenc dans les studios de France Bleu Occitanie © Radio France - Alban Forlot

Toulouse, France

"Un moment de violence qu'on n'avait pas connu depuis longtemps", voila comment Jean-Luc Moudenc qualifie les débordements qu'il y a eu dans le centre-ville de Toulouse samedi 1er décembre, pendant la manifestation des gilets jaunes. Des vitrines de commerces brisés, des pillages et des affrontements avec les forces de l'ordre... Pour le maire de Toulouse, il n'y a pas de doute, il faut lier le mouvement des casseurs à celui des gilets jaunes. Il appelle ces derniers à "devenir responsables".

"Il faut regarder comment fonctionne les gilets jaunes, assène le maire de Toulouse. Il y a une complaisance évidente de leur part. Ce serait trop facile d'avoir une image simplifiée en disant qu'il y a de simples casseurs qui s'incrustent et qui sèment le trouble. L'organisation elle-même fait que l'on arrive à ce genre de situation. Lorsque les gilets jaunes refusent de déclarer leur manifestation en préfecture, ils laissent la porte ouverte aux casseurs. Ils doivent être plus responsables."

Jean-Luc Moudenc fait le parallèle avec la Confédération générale du travail (CGT) qui a elle aussi organisé une manifestation samedi 1er décembre et qui a fait les formalités en préfecture.

"Il ne faut pas céder à la psychose"

Par contre, il ne faut pas céder à la psychose d'après Jean-Luc Moudenc. "Même si les commerces boudent de plus en plus le mouvement des gilets jaunes qui cause de nombreuses pertes sur leur chiffre d'affaires, les forces de l'ordre ont pu éviter de nombreuses violences. Nous avons tous intérêt à ce qu'e le centre-ville de Toulouse reste attractif." 

Coup d'envoi des illuminations ce dimanche

Après l'annulation du traditionnel lancement des illuminations samedi 1er décembre, à cause des débordements survenus dans le centre-ville de Toulouse, la mairie lance officiellement les fêtes de fin d’année ce dimanche 2 décembre. Rendez-vous à 18h place du Capitole.