Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Toulouse : trois collégiens mis en examen pour "viols en réunion et agression sexuelle"

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Trois collégiens, entre 13 et 15 ans au moment des faits, ont été mis en examen pour "viols en réunion et agression sexuelle" le 19 octobre 2019, rapporte La Dépêche. Les victimes, âgées de 14 ans, sont aussi des élèves du collège de Lamartine à Toulouse.

Les trois mis en cause et les victimes sont des élèves du collège Alphonse de Lamartine à Toulouse (capture d'écran Google Maps).
Les trois mis en cause et les victimes sont des élèves du collège Alphonse de Lamartine à Toulouse (capture d'écran Google Maps). -

Toulouse, France

Trois élèves du collège Alphonse de Lamartine à Toulouse ont été mis en examen pour "viols en réunion et agression sexuelle", rapportent nos confrères de La Dépêche. Ils avaient entre 13 et 15 ans au moment des faits, qui ont eu lieu en mars 2019 dans un parking derrière l'établissement

Certains faits ont été filmés et diffusés sur internet. "Ils sont placés sous contrôle judiciaire, avec suivi psychologique et interdiction d'approcher les victimes ou le collège Lamartine", nous explique Me Alexandre Martin, l'avocat de l'un des collégiens, âgé de 14 ans. 

Consentement

Son client a été accusé par une collégienne de viol. Une deuxième jeune fille accuse les trois de viol en réunion, les faits commis seraient des fellations et sodomies. Une troisième adolescente accuse l'un des trois d'agression sexuelle. Selon Me Alexandre Martin, les faits ont été reconnus, mais les accusés assurent que les victimes présumées étaient consentantes.

Quelle est la responsabilité de l'établissement ? 

Compte tenu de la diffusion de ces vidéos sur un réseau social, on peut se poser la question de la responsabilité de l'établissement. Est-ce que la direction du collège savait ? "Il y a des rumeurs selon lesquelles la direction était au courant. Je trouve que c'est prématuré d'évoquer ceci, je n'ai pas d'élément. L'instruction va permettre de faire toute la lumière sur l'intervention, ou la non intervention, de la direction", répond Me Alexandre Martin.

Le juge d'instruction va mener son enquête. Les accusés vont être interrogés, notamment avec les victimes. Les vidéos qui ont circulé, vont aussi servir dans cette enquête. "L'instruction devrait durer de nombreux mois, pour faire la lumière sur le consentement, le contexte et les responsabilités des uns et des autres", ajoute l'avocat. 

Obligation de scolarité

Les cours reprennent ce lundi 4 novembre 2019, après deux semaines de vacances. Les trois accusés ont été éloignés du collège Alphonse de Lamartine et des victimes. "Compte tenu de obligation de scolarité, le rectorat va devoir leur trouver un autre établissement pour qu'ils puissent poursuivre leurs études", conclue Me Alexandre Martin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu