Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Toulouse : nouvelle nuit de violences dans le quartier du Mirail

mardi 17 avril 2018 à 7:07 - Mis à jour le mardi 17 avril 2018 à 9:40 Par Clémence Fulleda et Jean-Marc Perez, France Bleu Occitanie et France Bleu

Pour la deuxième nuit d'affilée des affrontements ont éclaté entre des habitants du quartier du Mirail à Toulouse et les forces de l'ordre. La mort d'un détenu originaire de la Reynerie à la prison de Seysses, serait à l'origine de ces violences. Dix-huit personnes ont été interpellées.

voiture incendiée au Mirail ( archives)
voiture incendiée au Mirail ( archives) © Maxppp - maxppp

Toulouse

Pour la deuxième fois en deux jours, des violences urbaines ont éclaté dans le quartier du Grand Mirail, à Toulouse, dans la nuit de lundi à ce mardi. Malgré un important dispositif policiers pré-positionné, comme 24 heures plus tôt les quartiers de la Reynerie et de Bellefontaine ont été l'épicentre des violences qui ont duré jusqu'aux environ de 03h30 ce mardi matin. 

Dimanche soir, en effet, pendant près de quatre heures, une centaine de personnes s'en sont pris aux forces de l'ordre et ont incendié des poubelles et des voitures (une dizaine de véhicules selon la direction départementale de la sûreté publique). 

Voitures incendiées, jets de cailloux

A nouveau, ce lundi soir , des poubelles ont brûlé et des voitures ont été incendiées. Des habitants ont aussi tiré des cailloux sur les pompiers et les policiers. Ces derniers parlent même de tirs de mortier et ont répliqué avec des grenades lacrymogènes et des tirs de flashball.

Un hélicoptère a survolé le quartier aux alentours de 22h30. Le quartier a été bouclé par les forces de l'ordre. Les syndicats de police évoquent le bilan d' une vingtaine de voitures brûlées  et la prefecture confirme l'interpellation de 18 personnes au cours de la nuit.

La mort d'un détenu de Seysses attise la colère

Tout semble être parti de la mort d'un détenu de 27 ans, natif de la Reynerie et retrouvé pendu samedi à la prison de Seysses, à côté de Toulouse. La rumeur relayée par les émeutiers affirme qu'il a été tué par les surveillants pénitentiaires.  Le Parquet de Toulouse lui a confirmé le suicide de ce détenu placé à l'isolement après avoir agressé et menacé de mort un surveillant l'après-midi même.  Il était en détention provisoire pour une affaire criminelle commise dans un autre département. 

Sa mort a d'ailleurs provoqué la colère d'une centaine d'autres détenus. Pendant trois heures environ, entre 15h30 et 18h30, ils ont refusé de réintégrer leurs cellules. Une délégation a rencontré la direction de la maison d'arrêt est tout est rentré dans l'ordre. 

Vente de carburant au détail interdite

La préfecture a décidé pour tenter d'éviter tout nouvel incident d'interdire ce lundi après-midi et jusqu'à mercredi soir 20h, l'achat,  la vente au détail et le transport de tout carburant sur les communes de Toulouse Métropole mais aussi de Portet-sur-Garonne, Vieille-Toulouse, Ramonville Saint-Agne et Labège.