Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Toulouse - Procès de l'affaire Patricia Bouchon : Laurent Dejean condamné à 20 ans de réclusion

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Occitanie, France Bleu

Les jurés de la cour d'Assises de la Haute-Garonne ont rendu leur verdict ce vendredi 29 mars dans le procès de Laurent Dejean. L'accusé a été reconnu coupable du meurtre de Patricia Bouchon, cette mère de famille tuée en février 2011 alors qu'elle était partie faire un jogging à Bouloc.

Le mari de Patricia Bouchon soulagé après l'annonce du verdict
Le mari de Patricia Bouchon soulagé après l'annonce du verdict © Maxppp - @Nathalie Saint-Affre

Toulouse, France

Après deux semaines de procès devant la cour d'assises de Haute-Garonne, le verdict a été rendu ce vendredi : la cour, après presque six heures de délibérations a décidé de condamner Laurent Dejean à 20 ans de réclusion criminelle. Cet homme de 39 ans était accusé d'avoir tué Patricia Bouchon, habitante de Bouloc, le 14 février 2011 alors qu'elle était partie faire son jogging avant l'aube.

Altération du discernement

Il encourait une peine de 30 ans, mais les jurés ont retenu des circonstances atténuantes. Ils ont considéré qu'il y avait eu altération du discernement de l'accusé au moment de l'agression, du fait de ses troubles psychiatriques. Ils n'ont pas suivi l'avocat général, qui avait requis la veille l'acquittement de l'accusé, ce qui est très rare. Le représentant du parquet général estimait que les preuves de sa culpabilité étaient insuffisantes. Les jurés sont donc passés outre avec une majorité d'au moins 6 voix sur 9.

Le soulagement des proches

L'annonce du verdict a créé une très forte émotion dans les rangs de la famille de la victime. La sœur de Patricia Bouchon, Sandra Damiano raconte :  "j'ai cru que c'était dans un rêve. Je n'y ai pas cru tout de suite. Il y a eu un moment de flottement où on s'est tous regardés". Le mari de Patricia Bouchon, Christian, lui décrit un grand soulagement : "on a fermé une porte importante". Sa fille Carlyne "remercie les jurés et la cour de ne pas avoir été dupes de Laurent Dejean". 

C'est un soulagement (...) Ma mère n'est pas morte pour rien. Au moins, on est sûrs aujourd'hui que Laurent Dejean ne reproduira pas un acte aussi terrible - Carlyne Bouchon

La réaction de Carlyne Bouchon

Réaction de la famille de la victime juste après le verdict.  - Radio France
Réaction de la famille de la victime juste après le verdict. © Radio France - Vanessa Marguet

La réaction de Christian Bouchon

La famille de Laurent Dejean dit rester toutefois "sans haine" pour le meurtrier de Patricia Bouchon. La sœur de la victime Sandra Damiano explique : "Il n'y a jamais eu de haine. On savait que Mr Dejean était quelqu'un de fragile (...) J'espère maintenant qu'il va faire ce qu'il faut, qu'il va se soigner et réfléchir à ses actes car c'est dommage qu'il n'ait pas une seul fois demandé pardon".

La réaction de Sandra Damiano, la sœur de la victime

Il y aura appel 

La famille de Patricia Bouchon estime que la justice a été rendue, même si il y aura sans doute un deuxième procès. L'un des avocats de la défense Pierre Debuisson a dors et déjà annoncé qu'il ferait appel. 

"On peut aujourd'hui condamner un homme sans preuve. Ce qui est assez inquiétant. Il est hors de question de laisser perdurer une telle erreur judiciaire. Nous allons nous battre. Nous allons faire appel" - Me Pierre Debuisson

La réaction de Me Pierre Debuisson, l'un des avocats de la défense.

L'entrée de la Cour d'Assises de Haute-Garonne ce vendredi. - Radio France
L'entrée de la Cour d'Assises de Haute-Garonne ce vendredi. © Radio France - Vanessa Marguet