Faits divers – Justice

Toulouse : rassemblement à Auchan Gramont après la mort du petit Moro à l'appel de la famille

Par Thomas Biet, France Bleu Toulouse lundi 22 août 2016 à 19:42

Des dizaines de proches se sont réunis sur les lieux du drame
Des dizaines de proches se sont réunis sur les lieux du drame © Radio France - Thomas Biet

Plusieurs dizaines de personnes se sont réunies ce lundi après-midi sur les lieux du drame à l'appel de la famille pour un rassemblement émouvant en hommage au petit Moro, écrasé par une grille du parking vendredi soir

C'est le père de Moro, Mamadi Kéïta, qui a voulu ce rassemblement. Des dizaines de proches et d'amis de cette famille d'origine guinéenne sont retournés dans ce parking, fleurs à la main pour beaucoup, pour recouvrir les traces de sang qui témoignent de l'accident.

Des fleurs, des enfants et beaucoup d'émotion pour la famille de Moro (debout) - Radio France
Des fleurs, des enfants et beaucoup d'émotion pour la famille de Moro (debout) © Radio France - Thomas Biet

La grille se referme, Moro prend peur et reste coincé

Vendredi, Mamadi et ses enfants faisaient des courses pour la rentrée scolaire. Ils décident de manger dans un restaurant et c'est en voulant récupérer la voiture peu après 22h que le drame a eu lieu. Ils passent la grille du parking souterrain (interdite au public) une première fois. Il fait sombre, mais elle est ouverte. Quelques secondes plus tard, elle se referme. Moro prend peur et s'enfuit dehors en passant à quatre pattes sous la grille. Son père l'appelle par réflexe. Le petit garçon tente de revenir. Seuls sa tête et son bras peuvent passer, il reste coincé.

Une grille défoncée à coups de voiture

Mamadi, le papa, raconte les circonstances du drame

Le père va tout tenter : soulever le monstre de métal, arracher les fils électriques, appeler au secours, trouver un bouton d'urgence. Rien n'y fait. Finalement, il défonce la porte avec sa voiture et pratique les premiers secours. Il est trop tard, Moro décédera le lendemain. Raymonde est la grande tante de Moro ne comprend pas comment ce drame a pu avoir lieu.

Dans un pays comme la France, où tout est organisé, tout est minutieusement calculé, comment peut-il y avoir cet accident ? Le pauvre, il est mort sur le coup. Nous sommes venus manifester pour que cela ne se renouvelle plus. Il faut dire qui sont les responsables et que cela ne reste pas impuni

Le rassemblement s'est terminée par une minute de silence et par des prières musulmanes et chrétiennes, la famille pratique les deux religions. Elle attend maintenant de connaître les résultats précis de l'enquête en cours. Notamment des réponses à ses questions : pourquoi aucun gardien n'était présent au moment du drame et pourquoi il n'y avait pas de système de sécurité ? Altéréa - la société propriétaire du parking - n'a pas souhaité communiquer mais elle indique toutefois qu'il n'y avait pas de défaut technique sur ce portail.

Le reportage sur le rassemblement