Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Toulouse : un adolescent frappe sa mère en voiture, le beau-père fait un crochet par le commissariat

lundi 20 août 2018 à 16:00 - Mis à jour le lundi 20 août 2018 à 17:46 Par Stéphanie Mora, France Bleu Occitanie et France Bleu

Scène pour le moins inédite dimanche matin au commissariat de Toulouse. Des parents ont conduit leur enfant aux policiers après que celui-ci a frappé sa mère dans la voiture. Un déchaînement de violence... pour un téléphone portable.

La voiture a stoppé net devant le commissariat, le couple a remis le fils aux policiers.
La voiture a stoppé net devant le commissariat, le couple a remis le fils aux policiers. © Radio France - Stéphanie Mora

Toulouse, France

Ce dimanche matin, un peu après 9h, scène banale : une famille est en route pour la gare Matabiau à Toulouse. Un couple qui emmène le fils de 15 ans prendre le train. Mais soudain la voiture, stoppe en urgence sur les places prévues devant le commissariat boulevard de Minimes, le klaxon retentit plusieurs fois. Le beau-père, au volant, demande l'aide des policiers. Il demande que son fils soit interpellé! 

Un jour d'ITT pour la mère

L'adolescent vient tout simplement de tabasser sa mère, elle aurait refusé de lui prêter son portable. Le motif reste encore flou mais la mère de famille, assise sur le siège passager avant tandis que l'ado est à l'arrière, a reçu un violent coup de poing. Les médecins lui ont prescrit une incapacité totale de travail d'une journée.

Le garçon a été déféré devant un juge ce lundi, il est placé sous contrôle judiciaire et doit obligatoirement suivre des soins. Ce qu'il ne semble pas faire de manière assidue. L'adolescent est placé dans une famille d'accueil, ses parents le ramenait justement au train après un droit de visite.