Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Toulouse : un baby-sitter mis en examen pour attouchements sexuels sur des petits garçons

jeudi 30 novembre 2017 à 7:23 Par Jean-Marc Perez, France Bleu Occitanie et France Bleu

Un homme de 31 ans a été mis en examen et incarcéré ce mercredi pour agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans. Baby-sitter dans l'est toulousain, il se serait livré à des attouchements sur au moins trois petits garçons âgés de 4 à 6 ans.

gendarmerie
gendarmerie © Radio France - Benedicte Dupont

Toulouse, France

C'est la Dépêche du Midi qui révèle l'affaire. Un homme de 31 ans a été mis en examen et incarcéré ce mercredi à Toulouse à l'issue de 48 heures de garde à vue pour agressions sexuelles sur de jeunes enfants à l'occasion de ses activités de baby-sitting.

Animateur péri-scolaire

Tout est parti de la plainte déposée la semaine dernière à la gendarmerie de Verfeil au nord-est de Toulouse par des parents dont le petit garçon décrivait les gestes auxquels se livrait le baby-sitter. Lundi 27 novembre, l'homme a été interpellé et placé en garde à vue. Au cours de celle-ci, il aurait reconnu des attouchements sur au moins 3 petits garçons âgés de 4 à 6 ans dont la garde lui avait été confiée.

Cet homme qui avait su gagner la confiance des parents est animateur au CLAE (activités péri-scolaires) de l'école primaire de Verfeil, mais ce serait uniquement dans ses activités de baby-sitter qu'il se serait livré à ces agressions. Les gendarmes de Toulouse poursuivent leur enquête afin de déterminer s'il aurait fait d'autres victimes.