Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Toulouse : une manifestation féministe dégénère samedi soir en centre-ville

dimanche 26 novembre 2017 à 14:58 Par Stéphane Garcia, France Bleu Occitanie

La manifestation des féministes a mal tourné hier soir à Toulouse. Entre 19 heures et 23 heures, plusieurs dizaines de manifestantes se sont livrées à des dégradations dans le centreville. Un rassemblement non mixte dans le cadre de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes.

En direction de François Verdier plusieurs bâtiments ont été tagués, notamment la CAF et le monument aux morts de St Aubin.
En direction de François Verdier plusieurs bâtiments ont été tagués, notamment la CAF et le monument aux morts de St Aubin. © Radio France - Nolwenn Quioc

Toulouse, France

A Toulouse, une des manifestation féministes de samedi a mal tourné. Plusieurs collectifs appelaient à une marche dans le cadre de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes. Une manifestation non mixte, qui s'est déroulée dans une ambiance très tendue, avec les forces de l'ordre notamment.

Dès le départ, au monument aux morts des allées François Verdier, les policiers qui encadraient le cortège d'environ 200 personnes ont été la cible d'insultes et de jets de tampons hygiéniques usagés ou de canettes de bière. Plusieurs bâtiments ont été tagués, notamment le monument aux morts et la CAF. Rue Gabriel Péri, des manifestantes s'en sont pris aussi aux clients d'un bar qui étaient en terrasse. Deux personnes ont alors été interpellées dans le quartier pour des tags et des vols dans des magasins, deux femmes de 30 et 32 ans connues des services de police.

Arrivé au monument aux morts de St Aubin, une partie du cortège a refusé de disperser. Entre 60 et 70 personnes ont remonté le boulevard Lazare Carnot jusqu'à la Rue Bayard, brisant des vitrines sur leur passage. A deux reprises, les policiers ont dû faire usage de leurs bombes lacrymogènes. Ce qui restait de la manifestation s'est alors dispersé. La préfecture avait classé le rassemblement comme « sensible ».

  - Radio France
© Radio France - Nolwenn Quioc