Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange

Tour de France le 10 septembre en Corrèze : Pascal Coste veut fêter la Résistance contre le coronavirus

-
Par , France Bleu Limousin

L'information est officielle depuis la mi-journée : le Tour de France 2020 est bien décalé, il arrivera en Corrèze le 10 septembre au terme de la 12e étape. Le président du département, Pascal Coste, veut en faire un jour de fête pour célébrer la Résistance et la victoire contre le coronavirus.

Pascal Coste a de grands projets pour la venue du Tour de France en Corrèze désormais le 10 septembre 2020 (image d'illustration)
Pascal Coste a de grands projets pour la venue du Tour de France en Corrèze désormais le 10 septembre 2020 (image d'illustration) © AFP

C'est donc officiel : au lendemain de la révélation du report du Tour de France 2020, les organisateurs ont officialisé la chose ce mercredi comme l'indiquait France Bleu Limousin dans la soirée de mardi. La Grande Boucle aura lieu du 29 août au 20 septembre et arrivera en Corrèze le 10 septembre au soir pour l'arrivée de la 12e étape à Sarran.

Nous fêterons la résistance collective, ça voudra dire que le virus aura été vaincu

Le symbole est tout trouvé pour le conseil départemental qui coordonne l'organisation des manifestations autour du Tour en Corrèze. Pascal Coste voit désormais encore plus grand pour cette venue, lui qui était resté injoignable mardi soir pour commenter le report de l'épreuve. " En Corrèze, le 10 septembre, c'est le jour où on commémore la résistance pendant la guerre au mémorial de la Résistance Unie à Vitrac-sur-Montane, sous la croix de Lorraine à double fût " rappelle le président de l'exécutif corrézien qui s'enthousiasme. " Le report du Tour concerté avec les plus hautes autorités de l'Etat est un signal d'espoir adressé à tous, même si ce n'est pas une assurance tous risques " continue Pascal Coste, " et donc nous ferons de ce 10 septembre 2020 _un grand moment d'union populaire. Nous fêterons la résistance collective_, commune. Tout le monde a uni ses forces, y compris les Corréziens, et ça voudra dire à ce moment que le virus aura été vaincu ".

Que les usines arrêtent de travailler, qu'on invite tous ceux mobilisés en première ligne

Concrètement, le président du département ne fixe aucune limite quitte à mettre sur la tables des propositions qui surprendront certains et leur paraîtront a priori difficiles à réaliser. " Je souhaite que les usines puissent arrêter de travailler, comme on l'a fait au début de la crise, et qu'on récupère le temps la semaine précédente ou la semaine suivante. _Même chose pour les écoles_, ce sera une forme d'enseignement pour les enfants. Je souhaite que nous puissions inviter tous ceux en première ligne : la communauté soignante, ceux qui donnent à manger, les éboueurs, etc., bref tous ceux qui ont oeuvré. Je lance l'idée avec un maximum de conviction, il faut qu'on en fasse une vraie fête populaire et que, derrière ce Tour qui symbolise potentiellement le retour à la normale, on puisse avoir un moment d'unité et de merci collectif. Pour faire le deuil de cette période difficile qu'on vit actuellement ".

Pascal Coste rêve d'une forme de jour férié en Corrèze

Plaide-t-il pour une forme de jour férié en Corrèze ? " Je vais le dire ce mercredi soir à la commission exécutive de l'Assemblée des Départements de France, je souhaite que ce soit le cas partout. Si le Tour se tient, ce n'est pas pour des histoires de gros sous. C'est aussi parce qu'on a besoin de moments forts, le Tour de France l'incarne. Cela nous amène à en faire ce gros événement de commémoration. Chacun prendra les précautions qu'il faudra prendre, et chacun signifiera qu'il est resté debout et qu'il veut passer à autre chose. On aura gagné collectivement, il faudra en tirer les enseignements pour la suite. Ce sera l'humain d'abord. Ce serait un formidable témoignage national ".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess