Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tourcoing : Francesco Alonge, l'oncle qui devait être jugé pour viols incestueux, est mort en prison

-
Par , France Bleu Nord

Francesco Alonge devait être jugé fin avril pour viols incestueux sur sa nièce de 12 ans. Il a été retrouvé mort dans sa cellule de la maison d'arrêt de Douai ce mardi 6 avril. En 2018, l'homme de 51 ans était parti de Tourcoing, avec la petite fille. Ils disaient vivre une histoire d'amour.

La maison d'arrêt de Douai - Capture d'écran
La maison d'arrêt de Douai - Capture d'écran - Google Maps

Franscesco Alonge est mort ce mardi 6 avril à la maison d'arrêt de Douai. Cet homme devait être jugé le 19 avril 2021 pour viols incestueux sur sa nièce de 12 ans. En juin 2018, cet homme originaire de Tourcoing, alors âgé de 51 ans, était parti avec sa nièce. Ils disaient former un couple et affirmaient être heureux. Ils avaient été retrouvés trois semaines plus tard sur la côte d'opale.

La justice ne pourra pas être rendue. C'est dramatique pour tout le monde - Maître Damien Legrand

Le procès n'aura pas lieu

L'audience devait se tenir devant la cour d'assises du Nord du 19 au 21 avril 2021. Elle est annulée. "C'est une très mauvaise chose" pour l'avocat de Francesco Alonge, Damien Legrand. "Je pense qu'il avait cheminé, pour pouvoir également dire un certain nombre de choses, qu'il n'avait pas forcément dit toute au long de cette enquête."

La famille de la victime, elle, se dit déçue par l'intermédiaire de son avocat, Olivier Péan de Ponfilly. "Le sentiment qui prédomine c'est "donc on aura jamais d'explication", et peut-être jamais de demande de pardon." Le seul rendez-vous au tribunal sera pour une audience qui signifiera la fin des poursuites.

Cette famille attendait d'entendre les mots qui allaient être dits par l'oncle à cette occasion - Maître Olivier Péan de Ponfilly

Son avocat se pose des questions sur le décès

_"Aucune hypothèse n'est écartée aujourd'hui"prévient l'avocat de l'ex-accusé, Damien Legrand qui se pose des questions sur ce décès. L'avocat pointe notamment la manière dont son client a été traité. Cet homme "qui avait par deux fois attenté à ses jours"_ était fragile selon Damien Legrand. Or, après un transfert depuis une autre prison, certains de ses soins auraient été interrompus, explique l'avocat.

Selon sa famille, monsieur Alonge s'est plaint, la veille de son décès, de malaise. Il aurait demandé à voir un médecin, ce qui n'aurait été fait que le lendemain, beaucoup trop tard - Maître Damien Legrand

Une autopsie doit se tenir ces jours-ci

Une enquête est en cours, et une autopsie doit déterminer les causes exactes du décès. Pour l'avocat du détenu, Damien Legrand, les circonstances de sa mort "posent question".

Il envisage "de saisir le contrôleur général des lieux de privation de liberté pour qu'on sache ce qui se passe au sein de la maison d'arrêt de Douai." L'avocat précise que c'est son deuxième client qui décède en moins de cinq mois dans cette même prison.

  • Prison
Choix de la station

À venir dansDanssecondess