Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tours : 2 militants animalistes interpellés pour des actions dans des exploitations agricoles

-
Par , France Bleu Touraine

Deux militants animalistes ont été interpellés ce mardi matin à Tours dans le cadre d'un coup de filet lié à une enquête sur des actions coups de poing menées dans des exploitations. Au total, douze personnes ont été interpellées.

L'interpellation a eu lieu ce mardi à 6h du matin à Tours
L'interpellation a eu lieu ce mardi à 6h du matin à Tours © Maxppp - Guillaume Bonnefont/Maxppp/IP3

Tours, France

Deux personnes, appartenant au milieu des militants animalistes et antispécistes, ont été interpellées à Tours ce mardi matin, annonce nos confrères de France Info. Une dizaine de personnes au total a été interpellée en France dans le cadre de l'enquête sur des actions coup de poing menées il y a 1 mois dans des exploitations agricoles.

Des actions de libération de dindes, poules et truies dans des exploitations

Les arrestations ont eu lieu en Ile-de-France, à Nice, Toulouse et Tours. A Tours, deux personnes ont été interpellées ce matin à 6 heures. Il s'agit de militants animalistes ou antiscpecistes. Elles ont été placées en garde à vue et leur domicile a été perquisitionné.  

L'élevage est le père de tous les esclavages

Ce coup de filet, dénoncé notamment par  l'association "Boucherie Abolition", intervient dans le cadre d'une action menée mi-avril dans plusieurs exploitations agricoles dans l'Eure, l'Eure-et-Loire et l'Orne. Plusieurs militants s'étaient introduits dans ces fermes pour libérer des poules, des dindes et des truies. L'opération, menée à visage découvert, avait été filmée. Une vidéo qui avait été ensuite diffusée sur les réseaux sociaux. Sur le film, une quinzaine de militants étaient facilement reconnaissables. Ils arboraient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "l'élevage est le père de tous les esclavages".

C'est le parquet d'Evreux qui est chargée de l'enquête pour vol aggravé, dégradation en réunion, violation de domicile, entrave à la liberté du travail. Les militants encourent des peines de prison ferme. Ils seront jugés le 20 septembre devant le tribunal correctionnel d'Evreux. 

1500 dindes sont mortes de panique pendant l'opération

La gendarmerie précise que l'une des opérations menées en avril dernier dans une exploitation de l'Eure a très mal tourné. L'opération de "Boucherie Abolition" a entraîné selon France Info  "un mouvement de panique (...) et conduit directement à la mort par étouffement de près de 1500 dindes de l’élevage.