Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : De nouvelles tensions entre les magistrats et les avocats grévistes

-
Par , France Bleu Touraine

La grève des avocats du barreau de Tours commence sérieusement à irriter les magistrats et les fonctionnaires du tribunal. Réunis en assemblée générale extraordinaire ce mercredi 12 février, ils ont dénoncé dans un communiqué la dégradation de la situation au tribunal.

Les avocats de Tours en grève à nouveau mobilisés devant le Palais de Justice mercredi 12 février 2020
Les avocats de Tours en grève à nouveau mobilisés devant le Palais de Justice mercredi 12 février 2020 - Barreau de Tours

L'exaspération est de plus en plus présente du côté des magistrats et des fonctionnaires du tribunal judiciaire de Tours quant aux avocats grévistes. 

Ce mercredi 12 février, des avocats se sont à nouveau mobilisés contre la réforme des retraites devant le tribunal de Tours à l'occasion de la venue de la secrétaire générale du ministère de la Justice Véronique Malbec. Les avocats du barreau de Tours sont en grève depuis le 6 janvier et ont prolongé leur mouvement jusqu'au 17 février.

Une situation jugée "catastrophique" au tribunal de Tours

Les magistrats et des fonctionnaires du tribunal judiciaire ont tenu une assemblée générale extraordinaire à l'issue de laquelle ils ont publié un communiqué qui dénonce en onze points la dégradation de la situation au tribunal. Les conséquences de ce mouvement sont graves selon le président du tribunal de grande instance de Tours Christophe Régnard, il provoque notamment "un ralentissement très important du fonctionnement de la juridiction"

Selon eux, "des centaines de dossiers en matière civile et pénale y compris dans les contentieux de l'urgence, ont fait l'objet de renvois à des dates de plus en plus éloignées", "les dates de renvoie que l'on donne aux gens c'est plutôt vers l'été" complète indigné Christophe Régnard.

Ces renvois massifs dégradent une situation "déjà préoccupante", "elle devient catastrophique" selon lui. Il dénonce également, la pression exercée par les avocats lors des audiences : "10, 15, 20 avocats qui viennent à chaque fois et qui font pression pour que les renvois soient ordonnés" décrit-il. Selon lui, les grévistes de minimisent l'impact des perturbations pour les justiciables notamment.

Un mouvement pour éviter "la mort de certains cabinets d'avocats" selon le bâtonnier

Des déclarations auxquelles ont répondu les avocats grévistes dans un communiqué. Maître Vincent Brault-Jamin, bâtonnier de Tours dit comprendre ces inquiétudes mais continue à dénoncer les conséquences néfastes du projet de loi sur les retraites. "C'est la première fois que tous les barreaux de France se mobilisent sur une durée aussi longue et c'est un mouvement de grève important de part ses conséquences" remarque-t-il.

"Nous avons toujours agi avec discernement"

Puis il affirme, "en aucun cas, sur Tours, nous avons mis en danger qui que ce soit, y compris la juridiction (...) Nous mettons en oeuvre des mouvements de protestation conformément à notre serment, avec discernement et dans la dignité." 

Selon lui, la lutte contre la réforme des retraites est primordiale : "Le gouvernement ne répond pas aux légitimes attentes que l'on a déjà exprimées. Le projet de réforme actuel entraîne purement et simplement la mort de certains cabinets d'avocats (...) ça remet en cause l'intégralité du système et du fonctionnement de la justice actuelle."

Selon lui, environ 150 avocats sont en grève au barreau de Tours.

Vendredi 14 février au matin, les avocats se mobiliseront à nouveau devant le palais de justice de Tours. Ils distribueront des tracs et des roses aux passants, "tous potentiels justiciables."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess