Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Tours : des étudiants d'extrême droite tentent de débloquer par la violence la faculté des Tanneurs

-
Par , France Bleu Touraine

Un groupuscule d'une quinzaine d'étudiants a tenté de libérer la faculté des Tanneurs de Tours par la violence mercredi 15 janvier. Le site est toujours bloqué par des jeunes d'extrême gauche. L'Université de Tours a porté plainte.

Le site des Tanneurs de l'Université de Tours est bloqué depuis le lundi 13 janvier, jour et nuit
Le site des Tanneurs de l'Université de Tours est bloqué depuis le lundi 13 janvier, jour et nuit - @GoogleStreetView

Tours, France

Une action violente mercredi 15 janvier au matin par un groupe d'une quinzaine de personnes. Des étudiants ont tenté de débloquer la faculté des Tanneurs de Tours, occupée depuis lundi 13 janvier, jour et nuit, par des jeunes d'extrême gauche ("des étudiants mais pas seulement" selon la présidence de la Faculté de Tours). Il y a eu des affrontements, des bagarres, sans faire de blessé aux dernières nouvelles. L'action a été revendiquée par le mouvement La Cocarde Etudiante de Tours qui se présente comme un syndicat étudiant de droite.

La Cocarde étudiante, syndicat de droite et même d'extrême droite pour certains

La Cocarde étudiante en France est un mouvement très récent, créé en 2015. Ses liens avec le Rassemblement National ont été mis au jour puisque le président national est désormais assistant parlementaire du député européen Rassemblement National Jordan Bardella. 

Le communiqué de la Cocarde étudiante de Tours après l'opération sur le site des Tanneurs mercredi 15 janvier - Aucun(e)
Le communiqué de la Cocarde étudiante de Tours après l'opération sur le site des Tanneurs mercredi 15 janvier -

A Tours, la Cocarde a revendiquée sur son compte twitter l'opération menée à la faculté des Tanneurs. Une autre revendication émane d'un autre groupuscule d'étudiants de droite, l'UDET, l'Union des Etudiants Tourangeaux. Ils étaient une quinzaine à user de violences, "déterminés à voir la fac rouvrir" selon leurs termes, "en finir avec cette dictature de la minorité gauchiste", avec "cette anarchie" ont écrit les membres de la Cocarde de Tours, pour "une liberté d'étudier".  

Le président de l'Université de Tours a réagit. Il s'indigne des différents événements. De l'occupation d'abord et des dégradations engendrées. De l'opération coup de poing d'hier matin aussi. Philippe Vendrix est allé porter plainte au commissariat pour dégradations et vandalisme. 

Le communiqué de presse du président de l'Université de Tours, Philippe Vendrix

Les activités pédagogiques, scientifiques, culturelles et administratives du site des Tanneurs sont suspendues ou annulées jusqu’à nouvel ordre, en raison des difficultés d'accès au site, bloqué et occupé nuit et jour par des étudiants depuis lundi 13 janvier. L’occupation du site des Tanneurs a donné lieu à des violences et des dégradations. Le président de l’université de Tours s’en indigne. Le droit légitime d’exprimer ses opinions ne doit en aucun cas conduire à des dégradations matérielles qui portent atteinte non seulement aux conditions d’études des étudiants mais aussi au cadre de travail des personnels universitaires. L’exposé et la défense des conceptions politiques et philosophiques doivent respecter une certaine mesure, élément indispensable à la saine qualité de la vie démocratique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu