Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tours : des policiers en colère se sont rassemblés ce mardi pour dénoncer les violences envers la police

mardi 9 janvier 2018 à 16:29 Par Jean Lebret, France Bleu Touraine

Une cinquantaine de policiers se sont retrouvés à la mi-journée ce mardi devant le commissariat de Tours. Un rassemblement à l'appel du syndicat Unité-SGP-Police-FO après l'agression de deux fonctionnaires la nuit du nouvel an à Champigny-sur-Marne.

Le rassemblement devant le commissariat de Tours ce mardi
Le rassemblement devant le commissariat de Tours ce mardi © Radio France - Jean Lebret

Des rassemblements se sont déroulés un peu partout en France ce mardi devant les commissariats. A Tours, ils étaient une petite cinquantaine, réunis à la mi-journée. C'est le troisième rassemblement de ce type en un an devant le commissariat. Le sentiment des policiers est de ne pas être entendus par les gouvernements successifs. 

Nous sommes impuissants par rapport à la réponse pénale. Ce sont des jets de projectiles divers et variés sur les véhicules. Des collègues blessés, j'en ai vu plusieurs. On essaye de tenir la boutique, ce n'est pas facile tous les jours - Pascal était encore il y a une semaine au poste de police du Sanitas

Alors certains policiers souhaitent le rétablissement des peines plancher, c'est à dire une peine minimale incompressible pour certains crimes et délits. Mais il y a d'autres revendications.

On souhaite que soient nommés des magistrats spécialisés par rapport à ce que nous vivons. On souhaite la mise en place de tribunaux criminels, qu'il n'y ai plus de sursis. Nous voulons, sans parler des peines plancher, des peines minimales de prison ferme -Thierry Pouilloux secrétaire départemental du syndicat SGP Police

Les syndicats de police seront reçus ce mercredi par le ministre de l'intérieur Gérard Collomb.