Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Tours : l'un des auteurs présumés de l'agression d'un livreur de la NR en garde à vue

-
Par , France Bleu Touraine

Un jeune homme est en garde à vue au commissariat de Tours. Il serait l'un des auteurs de l'agression d'un livreur de la Nouvelle République dimanche au petit matin. L'autre agresseur présumé est toujours recherché.

Illustration
Illustration © Maxppp - R. Perrin

Indre-et-Loire, France

Un peu plus de deux jours après l'agression d'un livreur de la Nouvelle République, dans Tours, dimanche au petit matin, un homme est en garde à vue. Il est entendu depuis le début d'après-midi du mardi 12 novembre par les policiers au commissariat de Tours. L'autre individu qui aurait participé à l'agression est toujours recherché par la police. Le livreur de Presse Portage a finalement déposé plainte. Il a eu une journée d'ITT après l'agression. Il a été insulté, frappé et ses lunettes cassées. 

L'affaire a ému l'opinion, avec une vidéo vue plus de trois millions de fois sur les réseaux sociaux. Sur twitter, les internautes ont menacé les agresseurs de représailles. Leurs noms ont été publiés. Pour l'un son numéro de téléphone, son adresse et le nom de ses parents. Sur son compte Snapchat, l'un des agresseurs présumés a publié un message lapidaire : "Juste pour info, je n'ai absolument, à aucun moment, porté la main sur le daron (comprenez l'homme)"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu