Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : La justice se penche sur le préjudice d’anxiété lié à l'amiante sur les îles de la Loire

-
Par , France Bleu Touraine

Le préjudice d'anxiété sera-t-il reconnu pour huit actuels ou ex-salariés du service eau de la métropole de Tours, exposés à l'amiante lors de travaux effectués sur l'île Aucard et l'île aux Vaches ? L'audience se tient ce jeudi 29 avril au tribunal administratif d'Orléans.

L'île Aucard a été désamiantée l'été dernier. Pour l'île aux Vaches, le désamiantage est prévu cet été.
L'île Aucard a été désamiantée l'été dernier. Pour l'île aux Vaches, le désamiantage est prévu cet été. © Maxppp - Alexandre Marchi

Deux ans après la révélation de l'affaire, la justice doit enfin se prononcer sur la demande de préjudice d’anxiété formulée par huit fonctionnaires ou ex-fonctionnaires du service eau de la métropole de Tours. L'audience se tient au tribunal administratif d'Orléans à 9h30, ce jeudi 29 avril.

Exposés à l'amiante lors de travaux effectués sur l'île Aucard et l'île aux Vaches entre 2000 et 2012, les plaignants demandent chacun 30.000 euros d'indemnités et qu'ils soient reconnus comme victimes. "J'ai l'impression d'avoir en permanence une épée de Damoclès au-dessus de la tête, raconte David Courant, l'un d'eux. Je sais que je peux être malade, à court ou moyen terme. Au moindre rendez-vous médical, j'ai cette appréhension de voir apparaître quelque chose d'anormal." Cette peur s'est accentuée, quand il y a six mois, l'un de ses anciens collègues est décédé d'un cancer lié à l'amiante

Quand on n'agit pas, on devient complice de la situation

David Courant en veut à la mairie de Tours, à l'époque en charge de la compétence eau qui est depuis 2017 entre les mains de la métropole, de ne pas avoir informé les employés des risques potentiels. "On a travaillé sans masque, sans protection, sans rien... Moi, je pense que quand on n'agit pas, on devient complice de la situation."

S'il se bat en justice, c'est bien évidemment pour lui, pour être reconnu comme victime, être indemnisé à hauteur de 30.000 euros. Mais aussi pour tous les autres. "Je veux qu'à travers notre action, les choses changent. Que le personnel exposé à l'amiante, dans n'importe quelle entreprise, soit mieux formé à s'en protéger, qu'il y ait une meilleure information. Car jamais en France, une entreprise ou collectivité n'a été reconnue coupable." Au pénal, d'ailleurs, trois plaintes ont été déposées, elles sont toujours en cours d'instruction. 

Pour ce qui est de la requête administrative, l'espoir de reconnaissance du préjudice d'anxiété a peu de chance d'aboutir. La demande a été jugée irrecevable par le rapporteur public dans ses conclusions, pour divers problèmes de procédures. Et dans 80% des cas, la justice suit cet avis. Contacté par France Bleu Touraine, l'avocat de la métropole met, en plus, en avant l'absence d'expertise médicale pour un éventuel dédommagement.

La décision du Tribunal Admistratif d'Orléans sera rendue le 18 mai prochain. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess