Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tours : le ras-le-bol des cyclistes face aux vols de vélos

mardi 19 juin 2018 à 4:44 Par Simon Soubieux, France Bleu Touraine

Chaque année, environ 650 vols de vélos sont déclarés dans la ville de Tours. En réalité, ils sont sans doute beaucoup plus nombreux. Ce chiffre est constant depuis quelques années. Résultat : les cyclistes sont en colère et expriment leur ras-le-bol.

Il y a environ 650 plaintes pour vol de vélo à Tours chaque année.
Il y a environ 650 plaintes pour vol de vélo à Tours chaque année. © Maxppp - Jean-Marc Loos

Tours, France

650. C'est environ le nombre de plaintes déposées chaque année pour vols de vélos dans la ville de Tours. Un chiffre qui paraît énorme : 650 vols de vélos par an, cela donne deux vélos volés par jour. Et pourtant, ce nombre est sans doute minimisé, si l'on considère qu'une partie des victimes n'est jamais allée porter plainte. 

"J'étais à dix mètres de mon vélo. Quand j'ai voulu partir, il n'était plus là." Patrick 

Résultat : les cyclistes tourangeaux commencent sérieusement à en avoir marre : "Ce n'est pas nouveau, mais _c'est vrai qu'il y a un sentiment de plus en plus fort d'insécurité pour nos vélos à Tours_. Et ça nous impacte forcément, car ça impacte la pratique du vélo.", commence David Selin, co-président du collectif cyclistes 37. 

Il faut dire que les exemples sont nombreux. Si vous interrogez des cyclistes tourangeaux, ils seront peu à ne jamais avoir eu de problème en stationnant un soir dans la rue : "Je me suis fait voler ma bicyclette pendant la fête de la musique, au quartier des Halles, alors qu'elle était attachée à une dizaine de mètres de moi. Mais je n'avais pas toujours les yeux dessus.", raconte Patrick. 

Des anti-vols "en U", et des stationnements sécurisés 

Grégory, lui, a eu plus de chance que Patrick : "C'était un soir sur le parvis de la gare. Je suis arrivé devant mon vélo. Un homme était en train de tailler mon anti-vol. Il s'est senti bête quand il m'a vu.

Le collectif cyclistes 37 déplore bien évidemment cette délinquance, mais appelle les cyclistes à plus de vigilance : "Il y aussi un peu de naïveté de la part de certains cyclistes. Il faut mettre un vrai anti-vol en U, pas un petit câble très facilement découpable. Il faut éviter de mettre son vélo dans certains quartiers, si l'on a pas de bonne protection : Plumereau, piscine du lac, gare, Anatole France.

Depuis quelques années, la municipalité a réagi face à ce problème, en investissant dans des abris sécurisés pour vélos. Il y en a actuellement une dizaine dans toute la ville.