Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tours : l'élue tourangelle enlevée et séquestrée face à sa famille au tribunal correctionnel jeudi

jeudi 27 septembre 2018 à 6:08 Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine et France Bleu

Ce jeudi, dans une salle d'audience de tribunal correctionnel de Tours, Mounia Haddad, élue LREM à la Mairie de Saint-Pierre-des-Corps et conseillère départementale, sera confrontée à quatre membres de sa famille pour des accusations d'enlèvement, de séquestration et de menaces de mort.

Me Abed Bendjador, avocat de Mounia Haddad et de son fiancé
Me Abed Bendjador, avocat de Mounia Haddad et de son fiancé © Maxppp - ©Vanina Le Gall / La Nouvelle République

Tours, France

C'est une jeune femme mariée depuis cet été à son compagnon qui se présente au tribunal correctionnel de Tours ce jeudi. Mounia Haddad a en effet épousé cet été son compagnon, selon sa volonté et contre l'avis de sa famille. 

Un mariage contre l'avis de sa famille 

C'est lorsque Mounia Haddad annonce, il y a quelques mois, à sa famille son intention d'épouser son compagnon que les choses dégénèrent. La jeune femme de 29 ans, élue de la ville de Saint-Pierre-des-Corps et au conseil départemental d'Indre-et-Loire, aurait été enlevée dans le sud de la France devant le domicile de son compagnon, ramenée de force en Touraine et séquestrée par sa propre famille les 18 et 19 juillet dernier. Son père et deux oncles sont  poursuivis pour enlèvement et séquestration. Son frère, pour menaces de mort écrites. Des faits que ne reconnaissent pas les quatre hommes. 

"Mounia Haddad appréhende cette audience" - Me Abed Bendjador  

C'est une jeune femme anxieuse qui se rend au tribunal en espérant d'une part que sa famille reconnaisse les faits et surtout que le tribunal correctionnel de Tours reconnaisse sa qualité de victime. 

"Il y a aujourd'hui moins de tension que lors de la première audience début août", explique l'avocat de Mounia Haddad. Il faut dépassionner le débat dit encore Maître Bendjador qui souhaite que ce dossier soit jugé pour ce qu'il est dit il : "une affaire d'ordre privée, une affaire familiale" .

La jeune femme ne s'était pas présentée lors de la première audience début août, _"trop bouleversée_" avait expliqué son avocat. 

Les peines encourues vont de 3 à 5 ans de prison pour le père, le frère et les deux oncles de Mounia Haddad poursuivis pour enlèvement, séquestration et menaces de mort.