Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : un médecin et une infirmière soupçonnés d'avoir empoisonné un homme de 82 ans

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Un médecin et une infirmière ont été mis en examen et placés en détention à Tours ce jeudi. Ils sont accusés d'avoir empoisonné un octogénaire à l'automne 2019. L'infirmière est aussi poursuivie pour abus de faiblesse.

L'homme de 82 ans est décédé à l'automne 2019 au CHRU de Tours
L'homme de 82 ans est décédé à l'automne 2019 au CHRU de Tours © Radio France - Boris Compain

Ils ont été interpellés mardi 8 septembre, presque un an après les faits. Un médecin et une infirmière sont mis en examen à Tours pour empoisonnement avec préméditation et placés en détention provisoire. Ils sont accusés d'avoir empoisonné un tourangeau de 82 ans, qui avait demandé à son médecin de l'euthanasier pour mourir chez lui

Étonné de ne pas être mort

Mais en octobre 2019, c'est à l'hôpital Bretonneau de Tours que cet homme sort du coma quelques minutes, étonné de ne pas être mort. C'est ce qui éveille les soupçons de l'équipe médicale. L'octogénaire décède un mois plus tard sur son lit d'hôpital. L'autopsie laisse penser qu'il est victime d'un empoisonnement dû à plusieurs médicaments. 

Des médicaments sans prescription médicale

L'infirmière est aussi poursuivie pour administration de substances nuisibles ayant porté atteinte à l'intégrité physique et abus de faiblesse. Pendant plusieurs semaines, elle aurait donné des médicaments à l'octogénaire sans prescription médicale selon le procureur de la République de Tours, à l'insu du médecin impliqué dans cette affaire. Elle aurait extorqué à sa victime près de 180.000 euros, une partie sous forme de virements, l'autre sous forme de cadeaux, du mobilier ou une télévision. 

Toujours selon le parquet, elle était présente aux côtés de son patient au quotidien. "Il y avait sans doute une relation qui dépassait le cadre d'une relation entre une infirmière et son patient" précise le procureur Grégoire Dulin. Le médecin quant à lui était plus en retrait et les deux soignants n'entretenaient pas de relation proche. 

Il y avait sans doute une relation qui dépassait le cadre d'une relation entre une infirmière et son patient - Georges Dulin, procureur

Plusieurs personnes proches de l'infirmière, a priori quatre, ont aussi été interpellées. Elles se trouvent toujours en garde à vue et seront mis en examen dans les prochaines semaines selon le procureur de la République.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess