Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tours : Une nuit du réveillon placée sous haute protection selon SGP-Police

-
Par , , France Bleu Touraine

Dans un contexte social tendu et après 15 incendies de voitures à Joué-les-Tours la nuit de Noël, les policiers seront à nouveau mobilisés dans la nuit de lundi à mardi pour le réveillon du jour de l'an. Une nuit redoutée par le syndicat de police SGP-Police FO, qui salue l'arrivée de renforts.

Le syndicat Unité-SGP Police s'attend à une nuit du réveillon sous haute tension à Tours. Les effectifs ont été renforcés. (Illustration)
Le syndicat Unité-SGP Police s'attend à une nuit du réveillon sous haute tension à Tours. Les effectifs ont été renforcés. (Illustration) © Maxppp - SEBASTIEN LAPEYRERE/ PHOTOPQR/LA PROVENCE

Tours, France

Une nuit de Noël émaillée par une quinzaine d'incendies de voitures à Joué-les-Tours. Des accrochages réguliers entre forces de l'ordre et gilets jaunes en centre-ville (encore ce samedi). Les policiers se préparent désormais à faire face au réveillon du jour de l'an et à son lot de de véhicules brûlés. 

Depuis les événements du 25 décembre, une compagnie de CRS est positionnée dans le quartier de la Rabière. Pour cette nuit du 31 décembre, une soixantaine de policiers seront mobilisés dans les quartiers de la métropole de Tours. "Sans effectifs supplémentaires, nous n'aurions pas pu assurer cette fameuse nuit du 31 décembre", estime le délégué national du syndicat SGP-Police-FO, Thierry Pain. "L'année dernière, nous avions fait face à un nombre conséquent de véhicules incendiés, plus d'une vingtaine. Cette année, nous aimerions bien que nos citoyens ne perdent pas leur voiture. Nous avons l'objectif de zéro véhicule brûlé, mais cela s'annonce compliqué."

Des renforts et du matériel bienvenus

Depuis le début du mouvement social des gilets jaunes et les incendies de Noël, du matériel supplémentaire est arrivé au commissariat de Tours, pour le maintien de l'ordre. Les affrontements réguliers entre manifestants et policiers ont "eu l'intérêt d'alerter notre administration sur le fait que nous n'étions pas assez équipés pour répondre à ces agressions", assure Thierry Pain, qui pointe du doigt un manque de casques, de jambières de protection et de boucliers pour tous les effectifs. "On était ric-rac sur les grenades lacrymogènes. On s'est retrouvé à poil et il a fallu aller au charbon."

Une situation entendue par la hiérarchie, selon le syndicaliste. "Nous avons reçu des casques, des jambières, des boucliers, des grenades. On est un peu mieux préparés, on a de quoi répondre à des attaques."

Choix de la station

France Bleu