Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

"Tout ce que je peux faire, c'est arrêter de conduire" : Josianne, 70 ans, jugée pour un accident mortel dans la Drôme

mercredi 6 juin 2018 à 3:36 Par Nathalie Rodrigues et Pierre-Jean Pluvy, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Le 17 décembre 2016, Josiane, une femme de 70 ans avait fauché un jeune homme de 18 ans qui marchait le long de la Nationale 7 à Portes-lès-Valence. Elle était jugée devant le tribunal correctionnel de Valence ce mardi.

Palais de Justice de Valence (Drôme)
Palais de Justice de Valence (Drôme) © Radio France - Florence Gotschaux

Le jeune homme de 18 ans était mort quelques heures après le choc. A la barre du tribunal, son père raconte ce trajet à la mi- journée pour aller au surplus américain de Portes-lès-Valence acheter une tenue à son fils. Florian allait être embauché comme vigile au Parc OL à Lyon. 

Au retour, la voiture refuse de démarrer. Florian et son papa décident de partir à pied. Florian marche devant : "j'ai senti une voiture me frôler" explique Xavier, "puis je n'ai plus vu mon fils". Florian a été percuté par une Renault Modus.

Malaise ? Somnolence ?

Au volant, il y avait Josianne, 70 ans aujourd'hui. Ce jour de décembre 2016, elle avait dormi seulement deux heures et demi. Et elle prenait quotidiennement un cocktail de médicaments

Elle ne peut pas apporter d'explication : elle ne sait pas ce qui s'est passé. "C'est le choc qui m'a remis dans la réalité" dit-elle. S'est-elle endormi, a t-elle eu un malaise ? Elle a traversé les trois voies de la Nationale 7 à cet endroit et est venu percuter Florian. 

La septuagénaire s'excuse : "J'aurais donné ma vie pour ne pas prendre celle de ce jeune homme. Je m'excuse. Tout ce que je peux faire, c'est arrêter de conduire".

Un an de prison avec sursis requis

Le procureur parle de fatalité : "Personne ne sera satisfait à l'issue de ce procès. Vous garderez votre peine" dit-il à la famille de Florian "et vous garderez votre culpabilité" dit-il à Josiane. Il requiert un an de prison avec sursis. Le jugement a été mis en délibéré au 10 juillet prochain.