Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Tout le monde n'apprécie pas le télétravail" : un représentant des DHR s'inquiète pour les entreprises

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La ministre du Travail l'a clairement expliqué, lors de la conférence de presse, sur les modalités du nouveau confinement, "le télétravail n'est pas une option" mais "une obligation" pour les salariés qui peuvent exercer leur activité à distance. Les DRH s'inquiète de la "dynamique" d'entreprise.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. - Richard Brunel

L'entrée en vigueur du confinement, ce vendredi 30 octobre, pour au moins un mois, oblige les entreprises à se réadapter. Elles devront mettre en place, le plus possible, des dispositifs de télétravail. Elisabeth Borne, la ministre du Travail, a expliqué jeudi que ce n'était pas "une option" mais "une obligation".

Pour Benoit Serre, vice-président délégué de l'association nationale des directeurs de ressources humaines (ANDRH), dans les faits, c'est faisable. "On a un petit peu l'habitude maintenant, explique-t-il sur France Bleu Paris. En mars, ça avait été un peu difficile de mettre le télétravail en place, car il faut le reconnaître, la France n'a jamais été un pays qui a beaucoup développé. Mais là, beaucoup d'entreprises ont conservé, même après le déconfinement, un modèle de télétravail. On a une meilleure connaissance des métiers qui télétravaillent aisément et on a pu s'équiper."

Le télétravail contraint et forcé cinq jours sur cinq dans une organisation qui n'est pas prévue pour ça, c'est perturbant

Mais il redoute cette période qui peut engendrer pas mal de stress pour les entreprises et les salariés. Il estime que le télétravail "ne facilite pas le fonctionnement" des entreprises. 

"Parce que le télétravail contraint et forcé cinq jours sur cinq dans une organisation qui n'est pas prévue pour ça, c'est perturbant, assure Benoit Serre . Mais ce nous inquiète le plus, c'est que tout le monde n'apprécie pas le télétravail. En septembre, on avait gardé un peu de télétravail mais pas cinq jours sur cinq, de manière à relancer les dynamiques d'entreprises. On a peur que cette dynamique se casse. On est assez inquiet de l'impact psychologique aussi du télétravail chez certains salariés." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess