Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Des trafiquants de faux billets en provenance d'Italie interpellés à Nice

jeudi 7 juin 2018 à 22:37 Par Marion Chantreau, France Bleu Azur et France Bleu

Après plusieurs mois d'enquête, les gendarmes de la compagnie de Nice ont mis la main sur une filière organisée qui importait de faux billets de l'Italie, pour les écouler à Nice et dans les environs, chez des commerçants ou sur internet.

billets de banque - illustration
billets de banque - illustration © Maxppp - Vincent Isore

Nice, France

Les premiers soupçons des enquêteurs de la brigade de recherches de Nice remontent à avril 2017. Ils découvrent qu'un groupe de personnes écoule de faux billets venant d'Italie en les revendant à Nice. Des achats étaient faits sur internet, des paris sportifs, l'ouverture de comptes bancaires à montant plafonné chez des buralistes, des achats chez des petits commerçants, de faux billets qui alimentaient aussi les réseaux de prostitution. 

100.000 euros à chaque voyage 

Après des mois d'enquête sous commission rogatoire, la tête du réseau, un homme âgé d'une quarantaine d'années, est interpellée en avril dernier. Lors des perquisitions, 77.800 euros de fausses coupures sont découverts.

À chaque aller-retour entre la France et l'Italie, les trafiquants ramenaient pas moins de 100.000 euros qu’ils écoulaient dans le département. Cette fausse monnaie était à la source d'une économie souterraine. Le préjudice total s'élève à plusieurs millions d'euros.

22 interpellations au nord-est de Nice 

En début de semaine, une opération mettant en oeuvre plus de 130 militaires des Alpes-Maritimes et du Var, a permis d'arrêter 22 personnes, âgées de 25 à 50 ans dans les quartiers de l'Ariane et des Liserons. Deux pelotons d'interventions de gendarmerie mobile ont été mobilisés ainsi que trois équipes cynophiles, en plus de cinq pelotons de surveillance et d'intervention. 

Les gendarmes ont alors retrouvé des centaines de milliers d'euros supplémentaires, un fusil d’assaut et une carabine, accompagnés de plusieurs centaines de munitions. 

Les personnes interpellées ont été placées en garde à vue et certaines ont été présentées à un juge et écrouées.