Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Trafic de cocaïne à Périgueux : jusqu'à 3 ans de prison ferme pour les prévenus

Par

Pendant deux jours, le tribunal correctionnel de Périgueux s'est penché sur un trafic de cocaïne dans l'agglomération de Périgueux démantelé en 2020. Le tribunal a condamné les prévenus de six mois de prison avec sursis à trois ans de prison ferme.

Le procès s'est tenu pendant deux jours. Le procès s'est tenu pendant deux jours.
Le procès s'est tenu pendant deux jours. © Radio France - Olivier Chauve

Ce jeudi soir le procès d'un trafic de cocaïne à Périgueux s'achevait au tribunal correctionnel de Périgueux, en Dordogne. Onze prévenus devaient répondre de leur participation à un trafic de cocaïne, mais aussi pour certains à des violences sexuelles imposées à des femmes accros à cette substance. Les prévenus ont été condamnés de six mois de prison avec sursis à trois ans de prison ferme en fonction de leur degré d'implication. Pour la majorité, ils ont l'interdiction de paraître en Dordogne pendant cinq ans.

Publicité
Logo France Bleu

Un jugement rendu après une journée de plaidoiries

"Un trafic de stupéfiant, mais pas que" . C'est avec ces mots que l'avocat de l'une des victimes de violences sexuelles a commencé sa plaidoirie. Référence évidemment à ce qu'a subi sa cliente lorsqu'elle était sous l'emprise de l'un des prévenus : un ancien chef de cuisine qui ne consomme pas de drogue, mais qui en fournit à des consommatrices de cocaïne accros en échange de rapports sexuels. Il "peut paraître sympathique, mais il m'a fait froid dans le dos" se rappelle Maître Pierre Allimant après son intervention à la barre, remarquant "une absence totale de remise en question" du prévenu, qui lui, décrit son rapport avec la jeune femme comme une relation père-fille. Par ailleurs, ce prévenu s'est procuré un téléphone portable lors de sa détention provisoire (avant le procès) pour entrer en contact avec sa victime. Lui a été condamné à trois ans de prison ferme et six mois avec sursis.

Pendant sa plaidoirie, Claire-Marie Cohu, chargée de la défense d'une victime toxicomane a repris la phrase d'un prévenu à l'audience : "Santé bonheur, sexe et chaleur, pipe à toute heure" c'est de cette manière que celui qui est désigné comme "la tête de réseau" décrit les soirées auxquels participaient prévenus et victimes. "Il est manipulateur, dangereux et calculateur" rappelant que sa cliente s'est retrouvée enfermée trois jours dans l'appartement de ce  prévenu, réduite à l'état "d'esclave sexuelle", parfois filmée à son insu.

Il n'était pas un bras droit ou un lieutenant, mais un bouffon !

Parmi les principaux prévenus, un homme au casier vierge qui a plongé dans la drogue à la mort de sa compagne, en 2015 : "il a fait le choix le plus stupide" reconnaît son avocat, mais réfute toute implication à la tête du réseau : "il n'était pas un bras droit ou un lieutenant, mais un bouffon !" poursuit Maître Reda Hammouche.  En plus du trafic de cocaïne, il lui est reproché d'avoir abusé de la faiblesse de consommatrices. Ce qui n'est pas établit selon le conseil de ce Périgourdin incarcéré depuis un an : "ces faits d’abus sexuels sont basés sur des « On-dit » et en matière pénale, on ne condamne pas sur des « On-dit »" avant de poursuivre "on fait du droit ici, pas de la morale", sollicitant auprès du tribunal une "individualisation de la peine" pour son client redevable de 17.000 euros, auprès des créanciers, des dettes contractées pour financer sa consommation. 

Le principal prévenu de cette affaire est décrit par son conseil comme "un condensé de misère humaine" refusant le terme de "capo à la tête d'un réseau" expliquant que "c'est beaucoup plus minable que ça".

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu