Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Trafic de cocaïne démantelé à Roubaix : la drogue venait de Guyane, transportée par des "mules"

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Un réseau de trafic de drogue entre l'Amérique du Sud et la France a été démantelé par l'office anti-stupéfiants de Lille. 20 personnes ont été interpellées à Roubaix, elles sont soupçonnées d'avoir participé à ce vaste trafic de cocaïne, acheminée par avion depuis Cayenne, par des "mules".

La cocaïne était acheminée par avion, depuis la Guyane. Près d'une tonne de drogue a été importée en un an. Photo d'illustration.
La cocaïne était acheminée par avion, depuis la Guyane. Près d'une tonne de drogue a été importée en un an. Photo d'illustration. © Maxppp - Guillaume BONNEFONT

C'est un peu le remake de l'affaire "Air Cocaïne" : un important trafic de drogue vient d'être démantelé dans la métropole lilloise, par l'Office anti-stupéfiants (OFAST) de Lille. Lundi 10 février, 20 personnes ont été interpellées à Roubaix, après une enquête de plus de six mois. Les policiers ont découvert que la cocaïne était importée directement d'Amérique du Sud, par avion. 

De la drogue transportée dans le corps de passagers

534 voyages ont été effectués pendant toute l'année 2019. Des passagers d'avion de ligne, qui faisaient la liaison entre Cayenne et Orly, transportaient la cocaïne, soit dans leurs bagages, soit à l'intérieur de leur corps. La drogue, contenue dans des capsules, était avalée. Près d'une tonne de cocaïne a ainsi été importée, à raison de dix "mules" par semaine : "mule", c'est le surnom de ces passeurs de drogue. À l'arrivée à Orly, ils étaient attendus par des voitures, qui les emmenaient à Roubaix, les installaient dans des maisons, et récupéraient la cocaïne.

21 interpellations

Au tout début de l'enquête au mois de juillet, cinq mules ont été interpellées à Roubaix, et plus de six kilos de drogue ont été retrouvés. Mais les enquêteurs sont parvenus à remonter tout le réseau. Lundi 10 février, il y a eu deuxième coup de filet. En tout, 21 suspects ont été placés en garde à vue, 17 ont été mis en examen, 12 placés en détention provisoire, 5 sous contrôle judiciaire. Lors des perquisitions, deux kilos de cocaïne ont été saisis, ainsi que des armes et 60.000 euros en liquide.

Il faut s'attaquer à tous les trafics, de la cage d'escalier à l'international

"C'est la première fois que nous arrivons à démanteler ce type d'organisation aussi en profondeur, et à établir cette régularité de voyage", affirme le directeur interrégional de la police judiciaire de Lille, Romuald Müller. "Dans ce genre d'affaire, avec des mules interpellées à la descente de l'avion, on ne remonte pas toujours jusqu'à la tête d'un réseau structuré". Romuald Müller reconnaît que c'est "une fois de plus, une typologie nouvelle de trafic dans la métropole lilloise, un trafic international qui implique la communauté guyanaise. Il faut s'attaquer à tous les trafics : du deal dans la cage d'escalier au trafic international".

ECOUTEZ : Romuald Müller, directeur interrégional de la police judiciaire de Lille

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu