Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Trafic de cocaïne : une "mule" condamnée à Niort

lundi 14 mai 2018 à 18:56 Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou

Un Guyanais de 27 ans a été condamné à trois ans de prison dont un an ferme ce lundi après-midi par le tribunal correctionnel de Niort. Il avait été appréhendé en avril dernier à la gare de Niort avec à l'intérieur du corps 18 ovules de cocaïne, soit environ 243 grammes.

Le tribunal correctionnel de Niort a prononcé le maintien en détention du prévenu
Le tribunal correctionnel de Niort a prononcé le maintien en détention du prévenu © Radio France - Noémie Guillotin

Niort, France

Tout commence en gare de Niort, le 12 avril dernier. Un Guyanais de 27 ans est contrôlé par les douanes à sa descente du train. Son passeport indique qu'il arrive justement de Guyane. L'homme est alors soumis à des examens médicaux. Résultat : il a 18 ovules de cocaïne dans le corps, l'équivalent de 243 grammes.

A la barre, le prévenu tente d'expliquer dans un français approximatif qu'il a accepté de faire la "mule" parce qu'un certain "Roberto" menace de tuer sa famille en Guyane. Lui affirme qu'il ne savait pas que c'était de la cocaïne. "Vous pensiez que c'était quoi ? De la vanille ?" rétorque la présidente du tribunal.  Il s'agissait bien de drogue dure. Valeur marchande estimée : 20 000 euros

Niort, l'une des plaques tournantes du trafic de cocaïne en France

Des dossiers de ce genre, il y en a régulièrement à Niort. La ville est devenue depuis deux ans l'une des plaques tournantes du trafic de cocaïne entre le Surinam, la Guyane et la France. "Niort fait partie des dix villes en France choisies par les trafiquants d'après l'office central pour la répression du trafic illicilte des stupéfiants", précise la procureure de la République.

Ce lundi, à la barre, il y avait non pas un responsable de ce trafic mais un_"exécutant"_comme le souligne son avocat. Un jeune homme condamné pour la première fois par la justice. Il écope de trois ans de prison dont un an ferme. Son maintien en détention a été également prononcé.