Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Trafic de drogue dans le Finistère : le principal trafiquant condamné à 5 ans de prison ferme

lundi 28 novembre 2016 à 17:30 Par Anne Tréguer, France Bleu Breizh Izel

Cinq hommes et une femme comparaissent ce lundi pour trafic de drogues entre la région parisienne et le Finistère. Après des mois de filature et de surveillance téléphonique, les enquêteurs découvrent chez un couple au début de l'été 2015,10 kilos d'héroïne et 1,4 kilos de cocaïne notamment.

Cité judiciare de Quimper
Cité judiciare de Quimper © Radio France - Anne Tréguer

Quimper, France

Les perquisitions à l'un des domiciles du couple alors installé à Brest sont importantes et il s'agit de saisie record pour le département du Finistère. En plus des drogues dures, les enquêteurs saisissent des sommes importantes , des milliers de coupures de 20 ou 50 euros.

L'héroïne et la cocaïne vendues 2 à 3 fois plus chères dans le Finistère

Le couple était sous surveillance depuis déjà plusieurs mois. Belgacem Matoussi, 30 ans est déjà recherché par la police pour trafic de drogue et il vit dans la clandestinité. _"_Ce consommateur de cannabis s'est transformé en grossiste" pour la procureur de la République. Son trafic très lucratif porte sur des drogues dures, "de l'héroïne et de la cocaïne d'une qualité jamais vu dans le Finistère , ces drogues se revendent deux à trois plus chères dans le secteur qu'ailleurs en France" précise le parquet dans son réquisitoire. Il arrose le sud du département et à Quimper il opère dans le quartier de Kermoysan, il fait des allers retours entre la région parisienne et la pointe Bretagne et brasse surtout plusieurs dizaines de milliers d'euros, il planque l'argent dans des box avenue de la Libération ou encore sur le terrain de foot de Kermoysan. Le couple change régulièrement de résidence, ils ont été à Rosporden , à Quimper et à Brest. La femme, une jeune fille de 25 ans dont la mère était héroïnomane , et qui au vit au crochet de délinquants et trafiquants de drogue depuis longtemps, banalise toute consommation et transporter de l'argent illégal ne lui pose pas problème. Elle n'a pas plus de scrupules à mouiller ses jeunes enfants dans ces histoires. Comme son conjoint elle a montré beaucoup d'arrogance , d'immaturité et de désinvolture pendant les auditions aujourd'hui.

Pour opérer Belgacem Matoussi a besoin d'un réseau , il sait s'organiser et s'appuyer sur des cousins, des connaissances et repère surtout des toxicomanes qu'il fait chanter sans aucun souci.

Des réquisitions de 7 ans et 18 mois de prison avec sursis

La procureur de la République réclame 7 ans pour le cerveau de ce trafic , 4 ans dont un an avec sursis pour sa compagne , 4 ans dont un avec sursis pour celui qui collectait l'argent à Brest et cachait les paquets de drogue à Quimper ou ailleurs. 4 ans dont 2 avec sursis pour un quimpérois qui consommait et vendait de l'héroïne et cocaïne sur rendez vous.18 mois dont 8 avec sursis pour le toxicomane bras droit de Matoussi , "c'est lui qui goûtait au produit, c'est lui qui avait le carnet d'adresse et qui savait revendre la drogue" explique la procureur

Des peines de 5 ans à 10 mois de prison ferme ont été prononcées

Le principal acteur de ce trafic a été condamné à 5 ans de prison ferme, sa compagne qui comparaissait libre retournera en prison pour 2 ans ferme. Le bras droit de Belgacem Matoussi écope d'une condamnation de deux ans de prison ferme également, 18 mois ferme pour le quimpérois qui vendait de l'héroïne et cocaïne sur rendez-vous, 10 mois de prison pour celui "qui goûtait". En revanche le cousin de Belgacem Matoussi a été relaxé.