Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La colère du maire de Cazouls-lès-Béziers après la remise en liberté de dealers tout juste arrêtés

-
Par , France Bleu Hérault

Six revendeurs de drogue présumés ont été interpellés en début de semaine au nord de Béziers. Ils sont soupçonnés d'avoir alimenté une cinquantaine de consommateurs de cannabis. Le maire de Cazouls s’inquiète : les dealers ont été relâchés. L'élu va envoyer un courrier à Emmanuel Macron.

4,5 millions de personnes fument du cannabis, de temps en temps.
4,5 millions de personnes fument du cannabis, de temps en temps. © Radio France

Un vaste trafic de drogue vient d'être démantelé autour de Cazouls-lès Béziers dans le Biterrois. Cinq hommes et une femme ont été interpellés mardi dans la commune. Des mois d'enquête de la compagnie de  gendarmerie de Béziers ont permis de remonter jusqu'aux dealers, soupçonnés d'avoir alimenté une cinquantaine de consommateurs dans plusieurs villages au nord de Béziers (Maraussan, Maureilhan, Puisseguier, Murviel-lès-Béziers).  Au cours des perquisitions, du cannabis a été saisi. La quantité n'a pas été communiquée.

Le démantèlement d'un trafic comme celui est généralement une bonne nouvelle. Sauf que quatre des six revendeurs ont été remis en liberté après leur garde à vue de 48 heures. Ils devront s'expliquer ultérieurement devant la justice. Deux suspects devaient être déférés dans l’après-midi d'après nos informations.

La décision n'est pas adaptée. Tout ça pour ça, s'inquiète le maire

Philippe Vidal, le maire de Cazouls-lès-Béziers, craint que les dealers continuent à revendre leur drogue. "Ça m'inquiète et ça me désespère.  Cette décision est un blanc-seing pou continuer" explique l'élu. 

''La réponse n'est pas adaptée'' déplore Philippe Vidal

Philippe Vidal va envoyer la semaine prochaine un courrier au président de la République et au Premier ministre. "C'est anormal que nos forces de l'ordre qui bossent des mois pour mettre fin à des trafics de drogue ne soient pas soutenues", indique le maire.

"Je suis en colère, car Il y a deux mois, il y a eu une algarade entre un des dealers et mon chef de police municipale. Il n'y a pas eu de suite. Il est pourtant assermenté. J'ai eu du mal à remobiliser tout le monde. J'ai des équipes qui bossent, qui sont sur le terrain. Et malgré cela, nous ne sommes pas entendus. Moi je défends les forces de l'ordre. Je les soutiens comme je peux, mais je souhaite aussi qu'il n'y ait pas que les maires qui les défendent. Il faudrait que la réponses judiciaire soit adaptée également."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess