Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trafic de stupéfiants au Clou-Bouchet à Niort : tous les prévenus condamnés

-
Par , France Bleu Poitou
Niort, France

Après avoir délibéré près de trois heures, le tribunal correctionnel de Niort a condamné, ce mardi soir, les 13 prévenus jugés pendant deux jours pour trafic de drogue à des peines allant de 18 mois de prison avec sursis à six ans ferme.

A Niort, le tribunal a délibéré pendant près de trois heures avant de rendre sa décision
A Niort, le tribunal a délibéré pendant près de trois heures avant de rendre sa décision © Radio France - Noémie Guillotin

Les 11 prévenus présents à l'audience ainsi que les deux absents ont été condamnés, ce mardi soir, à des peines allant de 18 mois de prison avec sursis à 6 ans ferme par le tribunal correctionnel de Niort. A l'issue des deux jours d'audience, ils ont tous été reconnus coupables d'être impliqués, à des degrés divers, dans un vaste trafic de cannabis, de cocaïne et d'héroïne.

Cinq et six ans de prison pour les deux "leaders"

Ce sont les deux hommes présentés depuis le début des débats comme les gérants de ce trafic qui sont condamnés aux peines les plus lourdes. Six ans de prison ferme pour celui que le procureur de la République appelle "le chef, le patron du trafic de cannabis. C’est lui qui fixe les prix de vente, les salaires", explique-t-il.

Le procureur s’appuie sur les mois d’enquête, les écoutes téléphoniques, son portable qui borne à Torcy, ville de Seine-et-Marne d’où part de la drogue amenée à Niort, au Clou Bouchet. A 30 ans, ce père de famille a été condamné à 12 reprises dont cinq fois pour des stupéfiants.

L'autre gérant, présenté par le procureur comme étant "à la tête du réseau cocaïne-héroïne" est également en récidive. Là aussi il y a les écoutes, son surnom "le gros" retrouvé sur des feuilles de comptabilité... Agé de 21 ans, il a déjà été condamné à 10 reprises et écope lui de 5 ans de prison ferme.

On ne va pas comparer Niort à Marseille ou à la banlieue parisienne mais ça commence à y ressembler, dit le procureur de la République

Dans ses réquisitions de près d’une heure et demi, le procureur rappelle les investigations longues et minutieuses qui permettent d'avoir une photo du trafic. Avec ces voyages entre la région parisienne et Niort pour ramener la drogue. Le Clou Bouchet plus précisément, avec des zones de revente bien identifiées, comme ce squarederrière la pharmacie.

Il insiste aussi sur l’importance de ce trafic. Exemple 2 kilos et demi d’héroïne retrouvés dans l'appartement de l'une des "nourrices". "A 40 euros le gramme, à la revente cela fait 100 000 euros de chiffre d'affaire" calcule le procureur.

Plusieurs avocats plaident l'absence de preuves contre leurs clients dont certains continuent à nier les faits pendant les deux jours d'audience. "On veut à tout prix un organigramme sauf que ça ne correspond pas quand on gratte le dossier", affirme l'un des avocats de la défense. Un organigramme qui existe bel et bien pour le procureur, avec les gérants donc, les mules qui transportent, les nourrices qui gardent les drogues ou encore les superviseurs-guetteurs surnommés à Niort, les chamois. Des maillons de la chaîne condamnés eux aussi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess