Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements en vigilance rouge, 49 en orange

Trafic de Subutex : le maire de Hombourg-Haut placé en garde à vue

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Jacques Furlan, le maire de Hombourg-Haut, près de Forbach a été interpellé mercredi matin avec plusieurs autres personnes dans le bassin houiller. Toutes sont soupçonnées d'avoir participé à un trafic de Subutex.

subutex pharmacie substitution héroïne
subutex pharmacie substitution héroïne © Maxppp

La nouvelle s'est répandu comme une trainée de poudre dans les rues de Hombourg-Haut, cité ouvrière du bassin houiller de 7.440 habitants. Mercredi matin, le maire de la ville, Jacques Furlan, a été interpellé par les hommes de la police judiciaire de Metz. Conduit au commissariat de la capitale mosellanne, il a été entendu toute la journée par les enquêteurs.

Ordonnances de complaisance

Que reproche t'on au médecin? D'avoir prescrit du Subutex, en "très grosse quantité" grâce à des ordonnances de complaisance. Le Subutex, c'est un produit de substitution à l'héroïne, très recherché par les toxicomanes. Jacques Furlan, maire de Hombourg-Haut depuis 2006 et dont le cabinet est installé au coeur de la cité de la Chapelle, est "la principale cible" de l'affaire, résume une source proche de l'enquête.

Jacques Furlan devrait être déféré devant un juge d'instruction du tribunal de Sarreguemines vendredi matin. Il sera sans doute mis en examen pour trafic de substance vénéneuse et escroquerie. D'autres suspects ont été placés en garde à vue dans le cadre de ce coup de filet. Pour la plupart, ce sont des "clients" du généraliste soupçonné. 

Un trafic similaire déjà démantelé à Metz

Selon nos informations, l'affaire n'aurait rien à voir avec le trafic de Subutex déjà mis au jour à Metz en printemps dernier. Mais il serait d'une envergure au moins aussi importante. Le 15 mars dernier, 3 médecins messins avaient été mis en examen dans le cadre du trafic et alors que l'instruction débutait, il était déjà établi que le préjudice pour la CPAM était de 2 millions d'euros. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess