Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trafic de voitures démantelé : 6 personnes, dont le boxeur Cyril Léonet, placées en détention provisoire

-
Par , , France Bleu Limousin

Dans l'enquête sur le présumé trafic de voitures volées depuis le Limousin, démantelé mardi, 6 personnes ont été placées en détention provisoire, parmi lesquelles le champion de boxe limougeaud Cyril Léonet. Au total, 8 personnes sont mises en examen.

8 personnes ont été déférées devant la justice à Limoges
8 personnes ont été déférées devant la justice à Limoges © Radio France - Alain Ginestet

Dans l'enquête sur le présumé trafic de voitures volées depuis le Limousin, démantelé mardi, six personnes ont été placées en détention provisoire, parmi lesquelles le champion de boxe limougeaud Cyril Léonet, incarcéré dans la nuit de vendredi à samedi. 

En fait, sur les 17 personnes interpellées mardi, quinze avaient été placées en garde à vue. A l'issue de celles-ci, 8 personnes avaient été déférées vendredi devant le magistrat instructeur et mises en examen. Deux d'entre elles font l'objet d'un contrôle judiciaire et les six autres ont donc été placées en détention provisoire.

Le boxeur Cyril Léonet (ici en avril 2018) fait partie des six personnes incarcérées
Le boxeur Cyril Léonet (ici en avril 2018) fait partie des six personnes incarcérées © Maxppp - Thomas Jouhannaud

Les personnes mises en examen sont notamment soupçonnés de vol et recel de véhicules mais aussi de blanchiment et de fraude fiscale.

Le Procureur de Limoges, Bruno Robinet, avaient demandé le placement en détention de la plupart des personnes mises en examen. "_La logistique que suppose ce type d'infraction requiert un niveau d'organisation tel qu'_on peut parler d'une bande organisée" , précisant qu'on était potentiellement en présence d'un trafic de véhicules volés portant sur plusieurs centaines de milliers d'euros. L'enquête devra bien sûr établir le degré de responsabilité de chacune des personnes mises en cause. Les enquêteurs s'intéressent également à la façon dont l'argent issu du trafic a pu être blanchi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess