Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trafic sur le darknet : deux interpellations, investigations en Moselle

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Drogue, faux documents ou armes... Cette plateforme du darknet proposait des produits interdits. "Le monde parallèle" vient d'être démantelé et cette affaire a mené les enquêteurs en Moselle. Selon les autorités, c'est un "coup sévère" qui est porté au réseau du darknet francophone.

Le réseau "Le monde parallèle" proposait des activités illégales sur le darknet, il vient d'être démantelé.
Le réseau "Le monde parallèle" proposait des activités illégales sur le darknet, il vient d'être démantelé. © Maxppp - Lino Mirgeler

Une plateforme en français du darknet vient d'être démantelée. Sous le nom de code "Le monde parallèle", elle proposait des produits et services illicites : stupéfiants, faux document, armes, service de piratage de cartes bancaires...

Enquête en Moselle

Une trentaine d'agents des douanes ont travaillé sur cette enquête avec des policiers. Après plusieurs mois d'enquête, ils ont identifié les administrateurs de la plateforme francophone. Les investigations les ont conduits à Paris et dans la région messine, où se trouvait le domicile de l'un des suspects. 

Les deux administrateurs du site ont été interpellés, et les enquêteurs ont saisi "divers matériels informatiques, (...), des faux documents, des cartes bancaires et des cartes prépayées, plusieurs milliers d’euros en cryptomonnaies, et des preuves de leurs activités illégales sur le site".

Désorganiser le trafic de drogue qui utilise cette partie cachée d'internet

Dans un communiqué, le Ministère de l'Économie et des finances félicite les douaniers enquêteurs et précise : "Après les démantèlements par la DNRED des plateformes Black Hand, en 2018, et French Deep Web Market, en 2019, cette troisième opération vient porter un nouveau coup sévère au Darknet francophone très affecté par les deux précédentes opérations. Elle devrait notamment désorganiser encore plus profondément le trafic de drogues utilisant cette partie cachée du net pour alimenter le marché français".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess