Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Tragique accident domestique dans le Nord Sarthe

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

Un bébé est mort étouffé dans son landau à Vivoin (Sarthe). Le drame s'est produit le dimanche 15 décembre. Au terme de leur enquête, les gendarmes concluent à un malheureux accident de la vie courante.

L'enquête des gendarmes a duré plusieurs jours.
L'enquête des gendarmes a duré plusieurs jours. © Radio France - Philippe Paupert

Vivoin, France

Le décès a été constaté dimanche 15 décembre au matin. Un bébé de neuf mois est mort étouffé à Vivoin dans le Nord Sarthe. D’après les enquêteurs, l’enfant s’est enroulé une sangle de son berceau autour du cou. Après le rapport du médecin légiste, les gendarmes concluent à un "malheureux accident". 

Trois jours d’enquête

Le drame s'est produit dans une maison située dans un lotissement à l'extérieur de la commune. D’après les informations recueillies par France Bleu Maine, un couple d’une trentaine d’années et trois enfants : un garçon et deux jumelles vivaient dans ce logement. Des voisins se souviennent avoir vu les enquêteurs plusieurs fois, dans les jours qui ont suivi la macabre découverte. "Ils sont revenus jusqu’au mardi", témoignent certains d’entre eux.

Les accidents de la vie courante, première cause de mortalité chez les enfants

Les gendarmes, au départ, avaient exploré toutes les pistes, y compris celle d'un acte volontaire (homicide). Des scellés avaient été posés sur la porte, la boite aux lettres et la voiture du couple. Cette hypothèse est aujourd’hui écartée. Les accidents de la vie courante restent la première cause de mortalité chez les enfants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu