Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Transferts douteux à l'OM : 64 millions d'euros auraient été détournés

mardi 3 mai 2016 à 21:16 Par Lauriane Delanoë, France Bleu Provence et France Bleu

C'est une révélation du Canard enchaîné publiée ce mercredi : entre 2009 et 2012, plus de 64 millions d'euros auraient été détournés des caisses de l'Olympique de Marseille. Le journal satirique s'appuie sur un procès-verbal établi par un juge.

Plus de 64 millions d'euros auraient été détournés des caisses de l'OM.
Plus de 64 millions d'euros auraient été détournés des caisses de l'OM. © Maxppp - .

Marseille, France

C'est le montant des transferts des plus grands footballeurs : l'Olympique de Marseille aurait perdu plus de 64 millions d'euros en trois ans, détournés dans l'affaire des transferts douteux.

Le Canard enchaîné, qui fait les comptes, publie ce mercredi le procès-verbal établi par un juge en octobre 2015. Le magistrat liste les transferts sur lesquels la police enquête depuis cinq ans.

Près de 27 millions pour André-Pierre Gignac

Sur le procès-verbal, une ligne retient l'attention : "Gignac : transfert, contrat avec primes dissimulant le salaire réel. Estimation du préjudice : 26.865.096 euros". Astronomique.

André-Pierre Gignac est arrivé de Toulouse à Marseille à l'été 2010. Le prix du transfert était de 15,5 millions. Auquel le club phocéen ajoute 2,5 millions d'indemnités variables. Cela cacherait "un salaire officieux", selon le magistrat. Sans compter les commissions des agents, "et c'est là que ça se complique", souligne le journal satirique.

"Il y a les agents du club et du joueur, les officiels et les officieux, les véritables et les prête-noms. Et même un autre encore, qui sert de simple +boite aux lettres+." (Le Canard enchaîné)

Gonzalez, Diawara, Ben Arfa...

En tout, 18 joueurs apparaissent dans le procès-verbal. Certains plusieurs fois, comme Hatem Ben Arfa, Lucho Gonzalez, Souleymane Diawara ou encore Fabrice Abriel.

Dans l'ordre, voici les cinq transferts de joueur qui auraient coûté le plus cher au club marseillais, sur un préjudice total estimé très précisément à 64.647.380,94 euros.

  1. André-Pierre Gignac : 26,865 millions d'euros. "Transfert, contrat avec primes dissimulant le salaire réel", en 2010.

  2. Lucho Gonzalez : 12,190 millions d'euros, sur trois opérations. Son arrivée en 2009, avec un "montant de l'achat supérieur à la clause de sortie", puis sa prolongation en 2011, et enfin une prime indue en 2012.

  3. Souleymane Diawara : 6,860 millions d'euros, en deux fois. D'abord à l'arrivée du défenseur en 2009, puis sur la prolongation de son contrat.

  4. Mamadou Niang : 5,399 millions d'euros, pour deux opérations. Les enquêteurs ont des doutes sur la seconde prolongation de son contrat en 2009, puis sur son transfert au Fenerbahce l'année suivante.

  5. Hatem Ben Arfa : 3,422 millions d'euros, sur trois lignes. En 2010, lors du prêt de l'attaquant à Newcastle, une commission aurait été payée à un agent sans contrepartie. Bis repetita en 2011, lors de son départ. Ce transfert aurait de plus été minoré.