Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Treize hommes soupçonnés d'avoir eu recours à des prostituées mineures à Amiens

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

Treize hommes ont été interpellés ce jeudi, soupçonnés d'avoir eu recours à des prostituées mineures à Amiens. Un seul homme a finalement été présenté à un juge ce vendredi et placé sous contrôle judiciaire.

Palais de justice d'Amiens dans la Somme. Janvier 2019.
Palais de justice d'Amiens dans la Somme. Janvier 2019. © Radio France - Hajera Mohammad

Amiens

Treize hommes ont été entendus ce jeudi dans le cadre d'une enquête portant sur le recours à des prostituées mineures, trois jeunes filles qui se faisaient passer pour majeures à Amiens. Un seul homme, un chirurgien du CHU d'Amiens a finalement été présenté à un juge ce vendredi matin et placé sous contrôle judiciaire, soupçonné d'avoir eu des relations tarifées avec des jeunes filles mineures.  

Ce médecin reconnait avoir consulté le site de rencontres coco.fr, en quête d'une prostituée, il nie en revanche avoir eu une relation sexuelle avec ces jeunes femmes. Selon les informations de France Bleu Picardie, le chirurgien dit s'être aperçu de leur minorité le jour de leur rencontre et n'aurait pas donné suite. Des jeunes filles qui auraient par la suite tenté de le faire chanter. 

Un procès le 1er octobre devant le tribunal correctionnel d'Amiens

Ce médecin a été placé sous contrôle judiciaire. Il sera jugé par le tribunal correctionnel d'Amiens le premier octobre. Un client supposé et identifié après un an d'enquête. C'est en mai 2018 que les trois jeunes filles soupçonnées de vendre leurs services depuis quelques semaines sur internet et vivant dans un foyer du quartier Henriville d'Amiens ont été identifiées par la police.