Faits divers – Justice

Tremblement de terre au Népal : deux habitants de la Loire de retour de Katmandou

Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 28 avril 2015 à 17:42

Michèle Calvet, de retour du Népal, à du mal à être à l'intérieur.

Fatigués, éreintés après 3 jours d'enfer, Michèle et Jean Loup Calvet ont posé leur bagages dans leur maison de Saint-Just-Saint-Rambert mardi après-midi. Après un périple d'une dizaine de jours au Népal, ils sont revenus dans la capitale, à Katmandou, quelques heures après le séisme, où ils ont vécu toutes les répliques du tremblement de terre.

"Il y a des secousses qui se sont répétées, répétées. J’avais l’impression d’être sur un bateau, ça me donnait le mal de mer."

Michèle, une habitante de Saint-Just-Saint-Rambert (Loire)

"Au début on pense que c’est terminé. Il y a une secousse, c’est comme un bon orage qui éclate et après c’est terminé. Mais non, il y a des secousses qui se sont répétées, répétées. Des secousses plus ou moins fortes.

On est arrivés à l’hôtel. Dans l’après midi, il y a une secousse très forte qui nous a tous remis dehors. Parce qu’en plus à l’hôtel, il y avait une grande tour en briques et on la regardait cette tour, et on se disait qu'à la moindre secousse, elle allait tomber.

Tout l’après-midi on a senti ces secousses. J’ai eu l’impression d’être sur un bateau. Cela me donnait le mal de mer. Cela tanguait en permanence. Le soir, ils n’ont pas voulu que l’on dorme à l’hôtel. Ils nous on fait aller dans un terrain vague. On a essayé de dormir dehors. Sur la terre, c’était dur. Il y avait tous les Népalais, les gens, les habitants autour de nous. Il y avait tous les habitants qui étaient au tour de nous.

J’ai eu peur. Encore maintenant j’ai du mal à rester dedans. Parce qu’on attend presque la secousse. On se dit, il y a quelque chose qui va se passer. On a l’impression que ça va continuer. Même ici."

Népal SON 19h

 

Le séisme du 25 avril 2015 au Népal. - Aucun(e)
Le séisme du 25 avril 2015 au Népal.