Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Trente mois de prison pour avoir battu sa femme à coups de poing pendant le confinement

Les gendarmes des Côtes d'Armor sont à nouveau intervenus il y a quelques jours pour des violences conjugales à Plédéliac. Ils y ont retrouvé une femme "férocement battue".

Gendarmerie (illustration)
Gendarmerie (illustration) © Radio France - Marc Bertrand

Un quadragénaire costarmoricain vient d'être condamné à 30 mois de prison pour des violences conjugales. Les gendarmes ont été dépêchés à Plédéliac dans les Côtes d'Armor en fin de semaine dernière.  L'épouse était "férocement battue à coups de poings notamment", témoignent les militaires sur leur page Facebook.

Elle avait trouvé refuge chez les voisins qui avaient appelé le 17. L'homme alcoolique a été emprisonné à Saint-Malo, condamné à 30 mois de prison dont six avec suris, assorti d'un mandat de dépôt. Il a perdu l'autorité parentale de son bébé. Il a aussi l'obligation de se soigner et de travailler, il n'a plus le droit de paraître au domicile.

Toute suspicion de violence intra-familiale à signaler au 17

"Un événement qui reflète les tensions particulièrement marquées en cette période de confinement", rappellent les gendarmes. "Sans attendre un tel niveau de gravité, la gendarmerie rappelle que toute suspicion de violences intra-familiales doit être signalée par l'intermédiaire des contacts et plateformes disponibles. En cas d'urgence, composez le 17."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess