Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trente personnes à la messe : "La liberté de culte au bord de la rupture" pour l'archevêque Strasbourg

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Ce samedi 28 novembre marque la reprise des offices dans les lieux de culte. La jauge est limitée à 30 personnes par cérémonie. "Une précaution vexatoire" pour l'archevêque de Strasbourg, Monseigneur Luc Ravel.

Monseigneur Ravel, archevêque de Strasbourg.
Monseigneur Ravel, archevêque de Strasbourg. © Maxppp - Christian Lutz-Sorg

La stratégie de déconfinement dans les églises ne convient pas du tout à l'archevêque de Strasbourg, Monseigneur Luc Ravel. A son instar, l'épiscopat catholique interpelle depuis mardi soir le chef de l'État jugeant "irrespectueuse" la limite fixée à 30 personnes pour les messes. Il lui demande de réviser cette jauge selon la taille de l'édifice.

Dans un communiqué publié cet après-midi, l'archevêque de Strasbourg estime que "la jauge de 30 personnes n’est pas une mesure sensée mais une précaution vexatoire". Monseigneur Ravel pousse un coup de gueule plein d'ironie : "Bien que n’ayant fait que l’École Polytechnique (X77) je pensais savoir faire une règle de trois et appliquer une présence proportionnelle à nos immenses églises. J’apprends qu’il n’en est rien". 

Recours auprès du Conseil d'Etat

L'archevêque explique qu'il fera lui-même un recours auprès du Conseil d'Etat contre des mesures qu'il estime "disproportionnées". Il attend "personnellement une rencontre entre nos représentants et le Premier ministre pour le faire le point sur une liberté de culte au bord de la rupture". 

Ces deux derniers dimanches en Alsace, des catholiques se sont rassemblés à Strasbourg pour demander le retour des cultes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess