Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Très haut débit au lycée : on rattrape le retard en Seine-Saint-Denis

mardi 11 septembre 2018 à 18:38 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris

La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, et le président du département de Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, ont raccordé ce mardi le lycée Madeleine Vionnet de Bondy à la fibre. Valérie Pécresse promet de raccorder tous les lycées de la région au très haut débit d'ici 2020.

Valérie Pécresse et Stéphane Troussel ont raccordé le lycée Madeleine Vionnet de Bondy au très haut débit
Valérie Pécresse et Stéphane Troussel ont raccordé le lycée Madeleine Vionnet de Bondy au très haut débit © Radio France - Rémi Brancato

Bondy, France

La fibre dans tous les lycées d'Île-de-France en 2020 : c'est l'objectif affiché ce mardi matin par Valérie Pécresse à Bondy, en Seine-Saint-Denis. La présidente de la région (LR) s'est rendue à au lycée professionnel Madeleine Vionnet pour raccorder l'établissement au très haut débit (THD), avec le président du conseil départemental, Stéphane Troussel (PS). L'intégralité des lycées de Paris de Seine-et-Marne et des Yvelines sont déjà raccordés mais la Seine-Saint-Denis présente encore du retard.

Un retard rattrapé pour le lycée Vionnet. Jusqu'ici, les élèves se plaignaient de la connexion internet. "Quand on est tous dessus, c'est très très lent, on peut passer 20 minutes à attendre que chacune finisse pour accéder à un poste" racontent Stella et Lydia, deux élèves de BTS mode : "à notre époque c'est indispensable". 

ECOUTER - Ce lycée de Bondy va pouvoir surfer beaucoup plus vite sur Internet

Réduire la fracture numérique

Avec le THD, la connexion internet passe de 2 à 50 mégas. "On va pouvoir utiliser des ordinateurs portables à l'intérieur des classes, on a aussi de la conception assistée par ordinateur : cela va nous changer la vie!" se réjouit Sylvie Vacher, la responsable des formations professionnelles.

Pour Valérie Pécresse, l'enjeu est aussi de réduire la fracture numérique, dans les territoires défavorisés. "La plupart des lycéens ont des tablettes et des téléphones portables, mais pas forcément le très haut débit chez eux : la fracture numérique se transporte dans les foyers sur cette question de l'abonnement" avance-t-elle. 

Mais ce THD tarde à ce développer en Seine-Saint-Denis. 45 établissements ont été équipés ou le seront d'ici la mi-octobre, dans le cadre d'un contrat passé entre la région et le département, lors de la précédente mandature régionale. Mais il restera une vingtaine de lycées de Seine-Saint-Denis encore à raccorder au THD. 

Passe d'armes entre la région et le département sur le financement

Valérie Pécresse promet de financer ce raccordement d'ici 2020. Mais Stéphane Troussel, le président du département réclame une participation au financement du raccordement de 30 collèges et de quelques sites départementaux par la même occasion, "sur le modèle de ce que nous avons eu précédemment", argumente-t-il. "La région prenait à sa charge 60% que ce soit un collège ou un lycée : je pense qu'on peut se mettre d'accord" plaide l'élu.

ECOUTER - Stéphane Troussel veut un financement de la région aussi pour les collèges

L'accord ne semble pas trouvé. "Les collèges c'est la compétence du département, les lycées c'est la compétence de la région" a répondu Valérie Pécresse.

ECOUTER - Valérie Pécresse n'est pas prête à financer le raccordement des collèges