Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché pour retrouver Mia, une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes dans les Vosges

Très peu de contrôles de gendarmerie en Indre-et-Loire pour cette soirée du réveillon

-
Par , France Bleu Touraine

La soirée du Nouvel an a été "très très très calme" de l'aveu des gendarmes d'Indre-et-Loire. Seuls 270 contrôles ont été réalisés par eux dans tout le département.

Seule une petite dizaine de verbalisations a été dressée pour non respect du couvre-feu en Indre-et-Loire
Seule une petite dizaine de verbalisations a été dressée pour non respect du couvre-feu en Indre-et-Loire © Radio France - Romain Dézèque

Ce jeudi soir en Touraine, soirée du 31 décembre, 270 personnes ont été contrôlées "seulement" dans tout le département (en zone gendarmerie) pour à peine une petite dizaine de verbalisations pour non respect du couvre-feu.

Les personnes qu'on a pu contrôler avaient de bonnes raisons de se déplacer - Le colonel Ars

Le colonel Ars, patron des gendarmes en Touraine, salue le comportement des habitants. "Malgré un dispositif important qu'on a mis en place avec 250 militaires sur le terrain, nous n'avons vu que très peu de personnes, donc c'est plutôt un bon point. On a relevé très très peu d'infractions au confinement. Les personnes qu'on a pu contrôler avaient de bonnes raisons de se déplacer, soit rentraient du travail ou y allaient. _On a contrôlé beaucoup de professions du domaine de la santé_, on a pu les voir rentrer du travail à 3h ou partir à 5h, et ça montre l'engagement de ces personnes au profit des plus faibles". 

Des comportements dangereux encore trop nombreux

Un point reste néanmoins inquiétant : il y a eu neuf conduites en état d'alcoolémie et six sous stupéfiants. "C'est malheureusement un comportement qui tend à se banaliser", déplore le colonel Ars. "Certains conducteurs considèrent comme tout à fait banal ou anodin de prendre le volant après avoir consommé de l'alcool ou des stupéfiants alors que les effets sont absolument catastrophiques sur la sécurité routière". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess