Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tribunal de Bayonne : un conducteur jugé pour un dramatique accident de la route à Anglet

-
Par , France Bleu Pays Basque

Au volant de son véhicule, il avait accidentellement tué un piéton de 78 ans à Anglet en janvier dernier. Un homme de 33 ans a été jugé le mardi 29 juin devant le tribunal judiciaire de Bayonne pour des faits "d'homicide involontaire". Jugement mis en délibéré au 6 juillet prochain.

Le prévenu a été jugé au tribunal de Bayonne
Le prévenu a été jugé au tribunal de Bayonne © Radio France - Stéphane Garcia

Il est 19h30 ce 8 janvier 2021, rue des Barthes, quartier du marché de Quintaou dans le centre ville d'Anglet. Il fait nuit. La route est humide donc glissante. Medhi, géotechnicien de profession, arrive de Pau et rentre chez lui à Anglet, à bord de son véhicule de travail. Il s'agit d'un engin de 3,35 tonnes qui transporte une foreuse pour étudier les sols avant construction. Le bayonnais de 33 ans a bu deux bières lors de l'après-midi du drame. Une au départ de Pau, l'autre à l'arrivée alors qu'il nettoie au karcher son matériel avant de regagner son domicile. Medhi est employé dans la même entreprise depuis 2018.

Choc violent

À la sortie d'un virage mal éclairé, il ne voit pas René, la victime, qui traverse la route pour rejoindre son habitation. Le retraité qui vient d'arriver depuis peu au Pays Basque a été raccompagné par un ami qui l'a laissé sur le bord de la route. Medhi freine, mais le choc est violent. L'homme ne va pas décéder sur le coup mais un peu plus tard des suites de ses graves blessures. "Je l'ai vu au dernier moment, impossible de l'éviter" explique le prévenu à la barre du tribunal présidé par l'expérimenté Laurent Tignol. Des larmes dans la voix, le prévenu s'excuse auprès de la famille de la victime qui a pris place en rang serré sur un banc de la salle d'audience. "Je suis désolé, je serai toujours là pour vous" insiste le jeune homme en s'adressant les yeux dans les yeux à la famille de la victime.

L'alcool comme circonstance aggravante

Le procureur de la République Jean-François Dobeli dénonce l'état d'ébriété du prévenu au moment de l'accident. Un homme "déjà condamné par le passé pour des faits d'alcoolémie au volant". Le représentant du parquet de Bayonne demande deux ans de prison dont 18 mois avec sursis. En face, la défense plaide la relaxe pour les faits d'homicide involontaire. Me Marie Levet-Gomez parle d'un simple "accident de la route lors duquel le faible taux d'alcoolémie n'a joué aucun rôle" (0,39 mg par litre d'air expiré). L'avocate du prévenu souligne que la victime a traversé la route en dehors du passage piéton, en plein virage et avec une prothèse auditive qui ne marchait pas. Le jugement a été mis en délibéré au 6 juillet 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess