Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tribunal de Pau : une comptable jugée pour avoir détourné 230 000€ en un an

-
Par , France Bleu Béarn

Cette comptable de 41 ans a viré sur ses comptes 230 000€ de l'entreprise d'Oloron-Sainte-Marie où elle travaillait, pour faire face à ses dettes et au train de vie de la famille. Ses parents sont jugés avec elle pour complicité.

La salle des pas perdus du palais de justice de Pau
La salle des pas perdus du palais de justice de Pau © Radio France - Daniel Corsand

Oloron-Sainte-Marie, France

Une comptable comparait devant le tribunal correctionnel de Pau ce jeudi après-midi. Cette dame de 41 ans est soupçonnée d'avoir détourné plus de 230 000 euros pendant l'année 2017 des comptes de son employeur, la société Bordatto d'Oloron. Une entreprise familiale de travaux publics. Elle comparait avec ses parents, qui sont poursuivis pour recel de biens obtenus à l'aide d'une escroquerie.  

Une confiance aveugle

Les employeurs avait totalement confiance en cette employée. Elle travaillait pour eux depuis 2003. Quatorze ans, avec entre les mains, les signatures et les moyens de paiement de cette entreprise florissante. Une dame qui vit avec ses parents, avec lesquels elle a une relation fusionnelle, et exclusive. Ils vivent ensemble dans une grande maison. Avec tous les signes apparents d'une vie confortable. Ils ont un appartement à Saint-Jean-de-Luz. Ils ont une belle voiture et multiplient les voyages et les achats.

Une vie à crédit

Mais la famille vit complètement au dessus de ses moyens, pourtant conséquents et doit rembourser 15 000 euros de crédit tous les mois. Ils sont surendettés et les banques commencent à tiquer. Alors la comptable décide de détourner de l'argent de la société pendant toute l'année 2017. Elle invente un faux compte fournisseur, verse des acomptes de salaires fantômes à des employés, qui n'en voyaient pas la couleur bien sûr. Les patrons sont donc tombés des nues. Elle venait même d'être augmentée. Après la révélation de cette affaire, pour faire face financièrement, la société Bordatto a dû renoncer à verser la prime de Noël 2017 aux autres salariés de l'entreprise.

Choix de la station

France Bleu