Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tribunal de Pau : 18 ans et multi-récidiviste

mardi 6 mars 2018 à 9:48 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn

Victor est majeur depuis 6 mois et cela fait déjà deux fois qu'il comparait devant le tribunal des adultes. Ce délinquant juvénile a fêté sa majorité en maison d'arrêt et le majeur qu'il est ne va pas sortir tout de suite.

Le palais de justice de Pau
Le palais de justice de Pau © Radio France - Daniel Corsand

Pau, France

Le tribunal correctionnel de Pau a condamné un jeune de Pau ce lundi après-midi. Ce que l'on appelle un délinquant juvénile, vocable un peu désuet pour décrire la situation de Victor et surtout son état d'esprit. Ce lundi, il a été condamné à 6 mois de prison pour un cambriolage dans un garage à Billère, dans la nuit du 1er au 2 novembre dernier. Il a cassé la porte basculante du box et volé trois perceuses et de l'outillage de découpe. Ce n'est pas l'affaire du siècle, mais le parcours judiciaire de ce jeune est désespérant.

"Les thunes, l'adrénaline et le risque"

On le sent presque blasé, lassé de comparaître, Victor. Il a 18 ans et quelques mois. Et sept mentions à son casier judiciaire qui fait trois pages. Alors le président Emmanuel Planque tente de le faire parler et lui demande pourquoi il cambriole. Victor répond : "pour faire des thunes, pour l'adrénaline, le risque". Une "délinquance compulsive" comme le dit son avocat, maître Dana. "Comment ça se fait ?" insiste le magistrat. "Je sais pas..." Avec toujours ce détachement qui agace le juge. Quand il explique qu'il n'est pas censé connaitre l'adresse de ceux à qui il a refourgué les trois perceuses qu'il a volées. 

La dernière chance ?

Victor incarne l'échec de la justice des mineurs. En plus des faits qui lui sont reprochés, il purge déjà 8 mois de prison ferme, et d'autres condamnations vont tomber. Sans compter les sursis qui s'accumulent. Alors le tribunal lui donne une chance encore. La dernière : sa peine de 6 mois fermes va se confondre avec la peine de 8 mois qu'il est en train de purger. Pour que Victor sorte de prison avant la fin de son apprentissage en cuisine, la seule note encourageante de son CV. Qu'il ne rate pas ses premiers pas de majeur libre.