Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Tribunal de Pau : de la prison ferme pour une bande de très jeunes cambrioleurs

mardi 3 juillet 2018 à 9:01 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn

Le tribunal correctionnel de Pau a condamné ce lundi trois jeunes de 19, 20 et 21 ans, a des peines de plusieurs années de prison ferme pour une série de cambriolages commis en Béarn fin 2016.

Le palais de justice de Pau
Le palais de justice de Pau © Radio France - Daniel Corsand

Pau, France

Quatre ans et demi, trois ans et demi et deux ans de prison ferme. Le tribunal correctionnel a condamné trois jeunes de 19, 20 et 21 ans pour une série de cambriolages commis chez des particuliers pendant les derniers mois de 2016. L’enquête portait sur plus de 20 faits, des cambriolages qui consistaient principalement à voler les clés de voitures pour repartir au final avec 13 voitures et 3 motos. Des véhicules de grosse valeur. 

Deux bavards et un taiseux

Il y a d'abord Jaouane. C'est le chef présumé de la bande. Il en dit le moins possible mais reconnait quasiment tout ce qu'on lui reproche. La présidente lui demande de préciser les faits. Vaguement agacé, il dit qu'il s'en réfère à ce qu'il a reconnu en garde à vue, et ne veut pas faire plus d'efforts pour se souvenir. Mohamed parle beaucoup plus, pour limiter au maximum son implication.  Il se veut volontiers aimable avec le tribunal mais sa nervosité est palpable, et l'agacement n'est jamais loin. Il semble plus gêné par la présence de ses parents dans la salle que par celle de ses juges. Enfin, il y a Alexandre. C'est le moins impliqué des trois. C'est le seul qui comparait libre. Et on sent bien que pour lui l'enjeu, c'est de le rester.

Je n'ai plus de photos de ma femme

Ce procès qui a duré toute l'après-midi, a été marqué par l'intervention en fin d'audience des quelques victimes qui sont venus. Surtout ce retraité qui s'est adressé aux jeunes: "j'avais oublié de fermer les portes. Je venais d'apprendre que ma femme avait un double cancer. Vous avez pris mes ordinateurs. Je n'ai plus de photo de ma femme". On comprend que le retraité est veuf maintenant. Il poursuit en expliquant pourquoi il ne demande pas réparation : "vous êtes jeunes. Il vous reste une chance. Prenez la." Un des jeunes lui répond : "je suis désolé". "Je m'en fous" répond la victime avant de retourner s’asseoir dans la salle.  

38 condamnations à eux trois

Ils sont à peine majeur et pourtant ils collectionnent à eux trois près de 40 condamnations. Quand une autre victime a lu, la voix étranglée, ses demandes de dommages et intérêts, Jaouane s'est permis de la reprendre sèchement parce qu'elle a écorché son prénom. Jaouane est le dernier fils d'une famille de commerçants des halles à Pau. Une famille et une fratrie travailleuse et exemplaire, si ce n'est ce grand frère qui purge actuellement une peine de 12 ans de réclusion. Un aîné qui semble l'attirer comme un aimant depuis son enfance. Jaouane a 19 ans et déjà 16 condamnations. Il avait 13 ans lors de sa première condamnation. Il a connu la prison en étant mineur, ce qui reste assez rare. D'ailleurs, il venait de sortir de maison d'arrêt quand il s'est lancé dans cette série de cambriolages.