Faits divers – Justice

Tribunal de Pau : deux mois ferme pour le policier à la dérive

Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn lundi 31 octobre 2016 à 19:55

L’hôtel de Police de Pau
L’hôtel de Police de Pau © Radio France - Daniel Corsand

Un officier de Police du commissariat de Pau a été condamné ce lundi pour avoir battu sa femme. Un homme rongé par l'alcool. Il a expliqué à l'audience ne s'être jamais remis de ce qu'il a vu sur la scène de crime de l'affaire Romain Dupuy.

Deux mois de prison ferme pour un palois de 50 ans. Il a été condamné ce lundi dans une procédure de comparution immédiate, pour des violences commises ce week-end sur son épouse, après 27 ans de mariage. En fait l'audience a raconté la descente aux enfers d'un homme alcoolique. Il est officier de police à Pau. Il est en arrêt maladie depuis le mois de mai. Un homme en état de stress post traumatique.

Le traumatisme de l'affaire Dupuy

Il en dit très peu à l'audience. Il se contente de dire que le 18 décembre 2004, il y est allé. Il parle du pavillon Montbrétias de l’hôpital psychiatrique de Pau. Il a vu la scène de crime atroce de l'affaire Romain Dupuy. Il dit : "Je suis rentré chez moi à midi et demi. C'était un samedi. Et je me suis saoulé."

Il a été traumatisé par ce dossier Dupuy. Il faut être fort pour surmonter certaines choses. Il n'avait plus de repère — Son avocate

Me Béatrice Spitéri explique la détresse du policier

Le piège de l'alcool

Depuis il n'a jamais arrêté de boire. Il a fait vingt cures de désintoxication qui ont été autant d'échecs. Il retournera à l’hôpital psychiatrique mais en tant que patient cette fois. En unité fermée. D'ailleurs il en sortait la semaine dernière quand il a frappé sa femme. À la fois parce qu'il pense qu'elle le trompe et parce qu'il n'y avait rien à manger. Sa femme dit à la barre : "Dès qu'il touche l'alcool, il explose". Il avait bu une bouteille de vodka ce soir là.

Un bon flic

C'était un bon policier. Il a pris ses galons au mérite. Mais maintenant ses collègues ne le reconnaissent plus. En dehors du service, il se fait prendre pour conduite en état d'ivresse. Blesse un automobiliste lors d'un accident. Police secours intervient régulièrement chez lui pour ramener le calme. Ses collègues n'ont rien pu faire pour le ramener parmi les siens.

Une peine aménagée et suspension

Le tribunal a prononcé la suspension de l'exécution de ces deux mois de prison ferme. Le temps d'organiser l'aménagement de cette peine. L'officier de police devrait être admis dans un établissement spécialisé du ministère de l'Intérieur réservé aux fonctionnaires de police. Par ailleurs il vient d'être suspendu par sa hiérarchie, et cette condamnation va sans doute entraîner sa radiation.

Partager sur :