Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tribunal de Pau : il agresse son rival amoureux avec un hachoir à viande

-
Par , France Bleu Béarn, France Bleu

Le tribunal de Pau a condamné ce lundi un jeune homme à deux ans de prison ferme. Samedi à Lons, il a agressé un rival avec un hachoir de boucher. Il lui a tendu un piège en se faisant passer pour sa copine.

La salle des pas perdus du palais de justice de Pau
La salle des pas perdus du palais de justice de Pau © Radio France - Daniel Corsand

Le tribunal judiciaire de Pau a condamné un Palois de 27 ans à deux ans de prison ferme. Il a été jugé ce lundi en comparution immédiate pour des violences préméditées, avec arme et menaces de mort. Le condamné est un compagnon jaloux. La victime, c’est celui qu’il pense être son rival. L’arme : un hachoir à viande de boucher. Le jaloux lui a tendu un véritable guet-apens.

Faux rendez-vous galant

Le condamné a tenté, en vain, de convaincre qu’il voulait juste avoir une discussion avec celui qu’il croyait être son rival. Il a remarqué que sa copine discutait par texto. Alors il lui a pris son téléphone. Elle parlait effectivement avec ce Nicolas*. Alors il s’est fait passer pour elle, jusqu’à lui proposer ce rendez-vous près de la médiathèque de Lons. Il lui a même dit qu’elle n’avait pas de copain. Alors ils ont convenu de se retrouver devant la médiathèque de Lons.

Hachoir et menaces de mort

En arrivant, il s’est rué vers son rival, avec ce hachoir de boucher. À l’audience, il a dit qu’en découvrant la carrure de Nicolas, il a pris peur. C’est vrai que Nicolas est costaud, mais le président lui a expliqué que quand on a peur, on tourne les talons, plutôt que de se ruer sur l'autre avec un hachoir de boucher en le menaçant de mort. Nicolas a eu peur pour de bon. Il s’est mis à courir avant de tomber lourdement, se cassant le coude dans la chute. Il dit que l’homme au hachoir a tenté de le frapper avec son ustensile, mais qu’il a réussi à parer le coup, avant de faire entendre raison à son agresseur, et avant l’intervention de la police alertée par des passants. Deux ans de prison ferme pour le jaloux. Il a été incarcéré, en pleurs, juste après l’audience.

* Prénom d'emprunt

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu